L'Antre des Rêves

Forum pour le site français La Porte des Mondes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:26

Note : je l'ai retrouvée hier soir, je l'ai relue pour la corriger. C'est un truc merdique pour tout fan qui se respecte :
-Non respect des caractères des persos principaux.
-Style d'ado excitée. Boulet
Du coup c'est vachement drôle. MDR


1 Prologue


Histoire de vampire, la vie éternelle est telle que l’homme la voit par ses yeux de mortel : longue, très longue, ce qu’il prend pour un cadeau en est un... Un empoisonné, qui n’apporte pas le bonheur.
Les hommes sont comme la mer, ils sont mortels donc ils ont la beauté de la vie.

Tous ce qui naît doit mourir un jour, c’est la vérité, quelqu’un qui a la vie éternelle ne la voit que comme une malédiction : Voir ses amis et sa famille vieillir puis mourir alors que l’éternel ne bouge pas, ne change pas. Les hommes sont sujets au changement, ils doivent apprécier le moment où ils vivent et ne pas le gâcher...

Alors pourquoi souhaiter l’éternité dans un monde qui ne l’est pas ?

Je ne veux pas d’amis, car je suis éternelle, je ne l’ai pas souhaité mais j’y suis obligée...
Pourquoi ? Parce que je suis un vampire, je m’appelle Miyu et je suis la gardienne des ténèbres et des Shinma qui y sommeillent, je suis garante de leur repos et de la paix sur terre, je protège les humains du chaos que pourraient provoquer les Shinma si jamais ils s’enfuyaient des ténèbres, alors ce sont des âmes perdues que je dois ramener...

Larva est une âme perdue d’occident, il est mon serviteur et mon unique ami, il compte plus que tout...

Dès lors je vous conte l’histoire d’une Shinma du clan des Bird Shinma, une jeune fille que je prenais pour une humaine et qui ne savait rien de sa véritable nature... Chisato, l’amie proche.
Ce n’est pas vraiment une histoire sur elle mais plutôt une de nos aventures que nous avons vécues ensemble avec Yukari et Hisae, deux humaines elles, deux amies... En ce temps là je suis tombée dans le piège de l’amitié, Chisato comptait comme ma première vraie amie avec Yukari et Hisae.

Les filles ont appris par hasard... mon origine vampirique et ma mission... cette histoire se passe alors qu’elles décident de me venir en aide.

Je suis Miyu, j’ai treize ans physiquement, Miyu, ceci est mon prénom, mon nom ?... Je ne sais plus...

2 Prélude au cauchemar


Miyu cauchemarde, des ombres l’entourent et la serre à l’étouffer, elle suffoque et étouffe, implorant Larva de venir à son aide mais personne ne vint. Une voix lointaine l’appelle, la voix semble inquiète à son sujet : Miyu !! Miyu !!

« Miyu !! »
Elle se réveilla en sursaut et balbutia le nom de Larva.
« Tu as fait un cauchemar, » expliqua t-il.
« Je... J’ai rêvé que des ombres m’étouffaient, je t’appelais mais tu ne venais pas.
- Des ombres ?
- Oui. »
Larva semble ailleurs à réfléchir, Miyu alors enroule ses bras autour de son cou, il la rassure en la serrant fort contre lui en murmurant :
« Je suis là. »

3 Les filles : Chisato l’innocente, Yukari le garçon manqué, Hisae l’érudite


Chisato était une adorable rouquine aux cheveux courts mais volumineux avec une frange en houppette qui lui masquait le front, aux grands yeux châtains, au petit nez, à la bouche en forme de cœur et au visage ovale mais encore un peu rond de l’enfance.
Yukari était plus grande, elle avait des cheveux noirs très cours proches d’un bleu marine au soleil et une frange du côté gauche qui était assez longue pour être passée derrière l’oreille, elle avait des yeux marron sombres, un nez fin et droit, une bouche bien dessinée, un visage long et un petit menton volontaire.
Hisae était plus sobre, aussi grande que Chisato elle avait des cheveux noir corbeau sans aucune frange elle avait coiffé ses cheveux en queue de cheval avec un nœud et un autre nœud était à la fin, ses yeux étaient encore plus sombres que ceux de Yukari, un petit nez, une jolie bouche et un visage plus ovale que celui de Chisato, elle portait des lunettes à grands verres et lisait un livre.
Quand les filles virent Miyu entrer elles se doutèrent de la nuit qu’avait passée leur amie.
La jeune fille s’assit à sa place à côté de Chisato l’air ailleurs sans un mot, lorsque celle-ci lui flanqua une grande claque amicale dans le dos en disant (et criant presque.) :
« Salut Miyu ! C’est pas la forme ce matin ! D’habitude t’es la première arrivée !!
- Ouais qu’est-ce qui t’arrives ? » Renchérit Yukari.
« Laissez-la un peu tranquille, vous voyez pas qu’elle a fait nuit blanche !! » S’indigna Hisae.
« Merci les filles de votre dévotion, merci Hisae, tu as raison j’ai fait une nuit blanche.
- Alors on va s’occuper de toi ! On va te requinquer ! » Promit Chisato en serrant Miyu dans ses bras.
« C’est pas comme ça que tu vas-y arriver, » marmonna Yukari.
« Et alors j’ai l’droit de lui communiquer mon soutient si j’veux !! » S’échauffa tout de suite Chisato avant de se calmer aussitôt et de sourire.
« Pfff, girouette, » soupira Yukari.
Pendant que les deux filles se disputaient comme à leur habitude Hisae s’assit en face de Miyu en lui demandant calmement et gentiment :
« Tu as fais un cauchemar ?
- Oui, » répondit Miyu touchée par la douceur de son amie et son calme olympien.
« Quel genre ?
- Tu as toujours un moyen pour m’énerver !! » S’indignait tout fort Chisato.
« Parce qu’il n’y a rien de plus agaçant que toi, » sourit Yukari.
Hisae soupira, tira ses deux amies par la manche et les força à s’asseoir.
« Ca vous intéresse si je vous dis que notre chère Miyu ici présente a fait un cauchemar ?! »
Les deux filles furent aussitôt toutes ouïes, satisfaite Hisae demanda :
« Quel genre de cauchemar ?
- Bizarre c’est tout mais inquiétant, je n’arrive pas à comprendre ce qu’il signifie.
- Ouhaou ! Alors tu ferais des rêves prémonitoires ?? » S’exclama Chisato.
« Ca t’arrives souvent ? » Demanda gravement Yukari.
Miyu fit la moue en répondant :
« Ca dépend, mais en ce moment oui. »
A cet instant la porte de la classe s’ouvrit laissant apparaître le professeur, avant d’aller à sa place, Hisae sourit doucement à Miyu en chuchotant :
« On en reparlera tout à l’heure. »

*
* *


Le moment choisi fut la pause déjeunée sous leur cerisier favori, tout en déballant son plateau repas arborant de mignons petits lapins blancs (Chisato raffolait des lapins) Chisato demanda :
« C’était quoi ton rêve ?
- Raconte-le moi je pourrais t’aider, » renchérit Hisae.
Miyu considéra une seconde la requête, mêler ses amies à ses problèmes et les faire entrer dans son monde de ténèbres et de tristesse ne la rassurait pas. Elle se sentait dangereuse pour elles. Chisato devina son trouble et s’empressa de la rassurer :
« Nous sommes décidées à t’aider de notre mieux Miyu, tu ne pourras pas nous faire changer d’avis !
- C’est vrai Miyu nous ne te laisserons pas te battre seule, nous ne sommes pas lâches ! » Dit Hisae.
« Et puis de toute façon nous t’aiderions même si tu ne le voulais pas, » ajouta Yukari.
« C’est que... Je vous adore toutes les trois vous le savez alors je ne veux pas qu’il vous arrive quelque chose.
- Taratata Miyu, nou...
- Non Chisato laisses-moi finir ! »
Les filles sursautèrent de surprise sous le ton soudainement haut de leur amie qui continua dans sa lancée, bien décidée à dire ce qu’elle pense :
« Mon monde n’est pas pour vous, il est rempli de tristesse et de solitude, c’est un monde de ténèbres dangereux et sans pitié pour les plus faibles, vous êtes des humaines heureuses et pleines de vie je ne veux pas que vous changiez par ma faute !
- Pourqu... » Commença Hisae.
Mais Miyu était hors d’elle par la peur et se tourna brusquement vers Chisato en demandant de but en blanc :
« Tu sais ce que veulent les âmes perdues des ténèbres Chisato ?!
- Je ne... »
Plissant des yeux la jeune fille la coupa :
« Ma mort. »
Le ton brusque et froid de la jeune fille firent ouvrirent de grands yeux effrayés à Yukari et Hisae, mais Miyu n’avait pas choisi Chisato par hasard, la jeune innocente n’avait jamais accepté l’idée de la mort, pure et simple : Pas le paradis chrétien mais un corps froid et sans vie souvent baigné de sang.
C’était cette image que Miyu voulait imposer à son amie.
Seuls les humains allaient au paradis or Miyu n’était pas humaine.
Seule Chisato s’était cachée la vérité et Miyu le savait très bien.
« Non ce n’est pas vrai, » murmura d’une voix d’enfant la jeune innocente.
Depuis plus d’une semaine les filles savaient tout, Miyu ne pouvait plus laisser Chisato se voiler la face, il fallait qu’elle voie la vérité en face sinon cela aurait de graves conséquences.
Les deux autres filles étaient choquées de la dureté de Miyu.
« Miyu laisse-la... » Pria doucement Hisae.
« C’est une enfant, » ajouta Yukari.
« Non j’ne suis pas une gamine !! » Cria Chisato.
« Vraiment ?! Alors regarde !! »
Miyu saisit Chisato par les épaules et la força à la regarder dans les yeux pour qu’elle les voie étinceler d’or, paniquée, Chisato détourna les yeux alors Miyu la secoua par les épaules en chuchotant :
« Regarde Chisato !! Si tu ne peux pas accepter que je suis un vampire tu risques de gros ennuis, si tu t’entêtes à vouloir m’aider tu dois d’abord m’accepter, les Shinma n’hésiterons pas eux à t’utiliser contre moi ! Si tu continues tu risques de mourir !
- Je ne peux pas croire que ton univers soit si cruel ! Il n’y a donc aucune place pour le bonheur ?! Il n’y en a que pour les vampires ?! Si c’est ton monde alors pourquoi tu ne l’aimes pas Miyu ?! Les vampires sont des créatures du mal !! Les vampires sont des monstres démoniaques !! »
Miyu lâcha un petit cri épouvanté ainsi que les épaules de Chisato, recouvrant d’un seul coup sous ces insultes ses yeux marron.
Yukari et Hisae n’en croyaient pas leurs oreilles.
Choquée, Miyu balbutia :
« Qu’est-ce que... Qu’est-ce que tu as dis ?? »
Chisato garda le silence, fixant sa boîte.
« Alors pour toi les vampires sont des monstres ? Je suis un monstre ?
- Non Miyu tu... » Commença Yukari.
« Tu es un monstre, une créature des ténèbres, » siffla Chisato.
Nouvelle claque, Miyu se leva et recula, Chisato continua :
« Tu es un démon sans âme ni cœur comme tous ceux de ton espèce... Tu sais comment on se débarrasse des monstres comme toi Miyu ? »
Celle-ci était muette d’effroi.
« Avec une croix ! Tiens ! » Fit-elle en lançant une petite croix en argent à Miyu qui la rattrapa au vol.
« Arrête Chisato !! » Cria Hisae.
Soudain... Miyu sourit devant ses camarades pétrifiées de stupéfaction, elle rit froidement et son rire appela à elle son monde spirituel, ciel et horizons rouges criblés d’immenses chênes à l’écorce sombre comme l ‘ébène, sans feuille, sur les branches trônant de magnifiques orbes de cristal. Rouge et noir, un monde de sérénité où une douce et lancinante musique envahissait les lieux.
« Mon dieu, » souffla Chisato en regardant autour d’elle.
« Haha !! C’est bien le moment d’invoquer Dieu, Chisato, » rit Miyu ironiquement.
« Miyu qu’est-ce qui s’passe ?? » Demanda Yukari.
« Où sommes-nous ? » Fit Hisae en se levant ainsi que les deux autres filles.
« Vous êtes dans mon monde spirituel, mon antre, mon refuge, mon domaine. »
Sur ce elle ouvrit la main qui refermait la petite croix ne laissant que des particules de lumières bleues s’en échapper.
« Tu... Tu as désintégré la croix ?? » Souffla Hisae.
« Je savais que tu résistais au soleil mais de là à résister à une croix... Les vampires n’aiment pas les croix d’habitude... » Fit Chisato.
« Tu ne sais rien des vampires !! Rien de moi !! Rien Chisato !! » Cria Miyu.
Pétrifiées, les filles ne soufflèrent mots.
« A quoi serviraient des explications ? Je me suis fourvoyée, les humains sont tous les mêmes, ne se fiant qu’aux apparences. Tu disais que j’étais un monstre Chisato ? Hum. C’est ce que les gens disent, avec leur étroitesse d’esprit et leur bouche pleine de fiel. Les humains sont des êtres stupides ne pensant qu’à eux-mêmes, lâches et dépendants des autres. »
Ce fut aux trois filles de recevoir une claque.
« Que penses-tu à présent Chisato si je te dis que je n’ai pas toujours été un vampire ? Que je fus humaine par le passé ? Oui une humaine comme vous trois. Mais voilà il a fallu que je m’éveille à mon devoir de vampire qui garde l’entrée au monde des ténèbres et des Shinma. Un vampire à qui on a retiré tous les défauts pour ne laisser que le don de l’immortalité, je ne prends pas la vie d’une personne mais je la lui donne, comme tout Shinma digne de ce nom. Je suis l’unique représentante d’une race de vampires qui chassent les Shinma échoués sur la terre pour les ramener en leur monde. Depuis combien de temps ? Vous n’étiez même pas nées que j’étais déjà une gardienne accomplie. Maintenant si je te dis que j’aurais pu rester humaine ? Si mon sang de vampire ne s’était pas éveillé en moi comme celui de ma mère ne l’était pas ?
- Tu ne tues pas ?
- Bien sûr que non, je donne des rêves aux humains qui me le demandent et je bois leur sang.
- Miyu... Je suis désolée.
- Comprends-moi Chisato, ma vie éternelle n’est que tristesse et combat sans fin, je ne veux pas vous mêler à ça, ne vous en mêler pas, cela ne vous regarde pas je vous assure. »
Yukari brandit un poing devant elle en vociférant :
« Non ! Nous t’aiderons !! Des types maléfiques veulent la peau de notre meilleure amie et en plus ils nous envahissent !! Ca nous regarde de droit au contraire !!
- Je ne suis pas humaine, je suis un Shinma japonais de la lignée des vampires, » rappela Miyu déroutée et lasse.
« Et alors ?
- Oui, et alors ?
- Je suis d’accord, et j’ai à me faire pardonner.
- Non !! Vous ne comprenez donc pas ?! Avec moi vous perdrez toute votre innocence de vie d’enfants !!
- Il faut bien grandir un jour, et puis de toute façon je me sentirai coupable de t’avoir abandonnée, » fit Yukari.
« Pareille pour moi.
- Je ne capitulerai pas avant de m’être faite pardonner...
- Il n’y a rien à pardonner.
- T’es folle !! Je t’ai insultée et blessée par mon ignorance et mon entêtement à vouloir occulter la vérité, je ne te lâcherai pas à si beau compte avant de m’être pardonnée moi-même et plus loin encore.
- Alors tout ce que je dirai tombera dans le vent ?
- Exactement ! » S’écrièrent les filles dans un bel ensemble.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:27

4 La signification du rêve

« Bon, alors, ce rêve ? » Demanda Chisato de retour au monde réel.
« Des ombres qui veulent m’étouffer.
- C’est pas bien compliqué, les ombres sont les âmes des ténèbres, » dit Hisae.
Miyu resta dubitative et expliqua : « Personne ne vient quand j’appelle à l’aide.
- Personne du genre de qui ? » Demanda malicieusement Chisato.
Miyu rougit violemment en répondant : « Mon... Mon garde du corps, mon serviteur Larva.
- Tu as un garde du corps ?! » S’écrièrent les filles.
« Et bien c’est un peu plus compliqué que ça.
- Ah bon ? Comment ça ?
- Larva est un Shinma venu d’occident.
- Heu Miyu ? On peut avoir les détails ?
- Larva était venu au Japon pour me tuer avant mon éveil. Mais il me laissa grandir et s’attacha à moi, alors le jour où il se décida à me tuer il me blessa la main et la vue de mon sang m’a éveillée et j’ai bu le sien.
- Te tuer... Mais il a abandonné ? Les Shinma ont les mêmes sentiments que les humains ?
- Larva me connaît depuis mon enfance, il n’y a jamais eu dans ma vie personne d’autre que lui, déclara Miyu avec toute la tendresse du monde.
- C’est mignon ! Trop romantique !! » S’extasia Chisato.
« C’est vrai, il compte plus que tout à mes yeux, lui seul sait encore que j’ai été véritablement humaine.
- Mais pour en revenir à ton rêve, pourquoi Larva n’a pas répondu à ton appel ?
- Je ne sais pas et c’est ça qui m’effraye. »
Soudain Miyu se leva en fronçant les sourcils, le vent se leva avec elle avec un gémissement étrange. Des chuchotements dans une langue inconnue.
Le vent devint violent.
« Miyu que se passe t’il ?!
- Allez à l’abri ! » Ordonna Miyu avant qu’une énergie invisible la soulève de terre et la secoue dans tous les sens.
« Miyu !!
- Ahhhhhhh !! » Cria Miyu alors que la force la propulse contre un arbre dans un «crac ! » impressionnant.
Elle sombra dans l’inconscience.

5 Le froid est calme dans le royaume de la nuit


L’infirmerie, un endroit où elle n’était pas allée depuis longtemps.
« Regardez ! Elle se réveille ! Miyu ça va mieux ?
- Chis...ato ?
- Yukari ! Hisae !
- Que... s’est-il passé ?
- Et bien un truc invisible t’as pris pour une balle de tennis et t’as jetée contre un arbre avec un grand ‘crac !’ »
Miyu s’assit au grand étonnement des filles.
« Normalement tu devrais être incapable de t’asseoir... » remarqua Hisae.
« C’est mon sang de vampire qui me permet de me remettre vite sur pied, cependant... Après j’ai soif si les blessures sont trop graves. »
Silence nerveux, car les yeux de Miyu devinrent dorés.
« Miyu, l’infirmière arrive !! » Prévient Yukari.
Miyu secoua violemment la tête et ses yeux redevinrent marrons.
L’infirmière entra et Miyu déclara tout de go : « Ca va, je vais bien.
- C’est ce que je vois, c’est incroyable !! Une côte en mauvaise état et tu n’as pas mal !
- Je suis très résistante.
- C’est vrai ! Rien peut lui faire mal ! C’est un roc c’te fille ! » Intervint Chisato.
« Je crois que maintenant elle peut quitter l’infirmerie n’est-ce pas ? » Demanda expressément Hisae.
« Non je dois encore m’assurer de plusieurs choses, je ne peux pas la laisser partir sans m’assurer de son état !!
- Ce n’est pas nécessaire, » dit Miyu d’une voix incroyablement modulée.
Les filles sursautèrent, et fixèrent l’infirmière : Elle était totalement hypnotisée par la voix de Miyu, ébahies, les filles ne dirent plus un mot pour voir la suite.
« Je peux quitter l’infirmerie.
- Vous pouvez quitter l’infirmerie. »
Miyu se leva, transforma son uniforme en son kimono blanc et avec un clin d’œil à ses amies disparut dans une flamme.
« Ben Miyu où tu vas ?? » S’impatienta Chisato.
« Je n’ai pas apprécié de me coltiner un arbre dans le dos, je vais aller au devant du petit malin qui a fait ça. »
« Mais Miyu on a cours ! »
« Au fait, vous n’avez qu’à claquer des doigts pour la réveiller, à plus tard ! »
« Elle m’énerve quand elle fait ça !! » Trépigna Chisato.
« Moi ça m’inquiète, elle n’a rien pu faire contre le vent. Il faut la retrouver !
- Mais on ne sait même pas où aller les filles !! »
Cinq minutes de réflexions, soudain Chisato claqua des doigts, l’infirmière reprit ses esprits et vociféra :
« Que faites-vous là vous trois ?!! Allez ouste allez en cours !!
- Oui madame !! »
Elles sortirent toutes les trois en trombe et s’arrêtèrent dans la cours de récréation vide.
« Alors Chisato, c’est quoi ton idée ?
- Larva !
- Hein ? » Firent Yukari et Hisae.
« Soyez pas idiotes ! Qui est la personne la mieux placée pour nous renseigner ? Larva bien sûr !
- Pff, mais Chisato comment veux-tu qu’on le contacte ?!
- Ah, oui, j’avais oublié. »
Cinq autres minutes de réflexions…
« Je sais !! Chez moi j’ai une panoplie d’objets magiques comme une table de vérité !
- Hum, hum, et une boule de cristal pendant que t’y es Hisae !
- Idiote ! Je n’ai pas que ça, j’ai aussi un grimoire de magie que je tiens de ma grand-mère et jusqu’ici toutes les formules que j’ai essayées ont marché !
- Ok, donne-nous un exemple ! » Fit Yukari, sceptique.
« D’accord. »
Une seconde de concentration permis à Hisae de se souvenir de la formule :
« , » Dit-elle à haute voix.
A la plus grande stupeur des deux filles, elles virent leur amie commencer à léviter.
Posant enfin les pieds par terre elle demanda satisfaite :
« Alors ?
- On te suit ! » Clamèrent Chisato et Yukari.


**


Une fois dans la maison qui était vide d’Hisae, les trois filles se mirent à l’ouvrage :
Hisae partit chercher son grimoire de magie pendant que sous ses ordres Yukari et Chisato préparaient la chambre de leur amie.
« Hisae, tu ne le cache pas dans ta chambre ce bouquin ? » Demanda Chisato.
« Non, ce ‘bouquin’ je le cache dans le grenier, dans mon coffre à souvenirs, maintenant Yukari sort les bougies qui sont dans ce tiroir à droite, toi Chisato tu vas... »
« Ce ne sera pas la peine de faire tout cela, » fit une voix derrière les filles.
« Qui est-là ?! » Clama Yukari.
« Je sais ! C’est Larva !! » Devina Chisato.
« Qu’il sorte de l’ombre c’est pas bien de faire peur comme ça !! »
Larva s’exécuta de bonne grâce oubliant complètement qu’il était masqué.
« Houa !! Crièrent les filles.
- Ho, je suis désolé, » fit-il en retirant son masque et en abaissant sa capuche.
La réaction changea complètement :
Yukari avait la bouche ouverte, Hisae était toute rougissante et Chisato était tout simplement sous le charme.
« Que vous arrive t-il ? »
Yukari secoua la tête et balbutia :
« Be...bein...ça...al...alors ! »
Les joues totalement rouges d’Hisae étaient plus qu’éloquentes.
« Ben s’ils sont tous aussi beaux les Shinma, moi j’veux bien y faire un tour dans les ténèbres !! » Pouffa Chisato avec une franchise qui réussit à dérouter Larva.
« Je dois admettre que Miyu a du…goût. Un très grand goût même.
- Dis plutôt qu’elle a réussi à choper le plus beau morceau ! » S’exclama Yukari à Hisae.
Larva lui commençait à comprendre l’attachement de Miyu envers ces jeunes filles complètements originales, parlant de lui comme s’il n’était pas là. Mais Miyu l’avait prévenu, il attendit donc patiemment que les trois compagnes terminent le ‘débat’.
Après s’être mises d’accord sur le fait que leur amie était peut-être en danger alors qu’elles perdaient du temps à parler de lui, Hisae qui n’en restait pas moins rouge, demanda :
« Tu peux nous dire où est Miyu ?
- Non.
- Et Pourquoi ?! » S’échauffa de suite Yukari.
« Parce que Miyu m’a demandé de garder un œil sur vous trois.
- En clair de jouer à la nounou ?!
- Yukari, vous n’y êtes pas, Miyu s’inquiète pour vous et ne veut pas qu’il vous arrive quoi que ce soit.
- Elle est têtue mais moi aussi ! On a juré de l’aider et on le fera !!
- Oui !! Et même pas toi tu feras le poids contre nous trois !!
- Et puis d’abord on n’a pas besoin de l’accord de Miyu !! »
Larva était touché par l’affection des trois filles envers Miyu. Mais celle-ci lui avait donné un ordre et il devait s’y tenir.
« Vous n’irez nul part, mais si vous voulez vraiment l’aider, faites des recherches sur un certain meurtre dans votre collège au milieu des années cinquante. »
Sur ce il s’évapora.
Après un silence frustré, Chisato lança :
« Il en a de bonnes lui alors !! »

**


« Larva, Larva ?? » Appela Miyu alors qu’elle se trouvait dans son monde.
« Oui ? »
« Allez Larva cesse un peu de jouer avec ma patience !! J’ai encore mal au dos moi !! »
Souriant en lui-même il obtempéra et prit le poignet de Miyu dans sa main.
« Je suis désolé, » fit-il.
« Ca va ne t’excuse pas.
- Tu as encore très mal au dos ?
- Tu serais comment toi si tu avais volé à plus de cinquante kilomètres heure contre un arbre ?
- Ne bouge pas. »
Il effectua une légère pression avec ses pouces joints à l’endroit qu’il pressentait responsable et un petit « craque ! » retentit.
« Ca va mieux ?
- T’es génial ! Je t’adore ! »
Larva s’assit contre un arbre et elle sauta sur ses genoux en posant un gentil bisou sur sa joue.
Larva sourit légèrement comme à son habitude.
« Au fait Larva, le petit malin je n’ai pas pu retrouver sa trace et, ah oui, tu as gardé un œil sur les filles comme je te l’avais demandé ?
- Oui, mais elles ne bougeront pas de leur position c’est peine perdue Miyu, elles voudront t’aider par tous les moyens.
- Elles sont têtues comme des mules !! S’énerva la jeune fille. Elles ne veulent rien écouter, s’il leur arrive quelque chose je... »
Soucieux de rassurer la jeune fille, Larva avança :
« Tu savais que Hisae pratiquait la magie ? »
Miyu en resta bouche bée.
« Non, comment sais-tu ça ??
- Les filles ont voulu m’appeler par l’intermédiaire de la magie pour savoir où tu étais.
- Ca ne m’étonne pas d’elles, les inconscientes... Soupira Miyu à fendre l’âme.
- Ne t’inquiètes pas, à mon avis elles sont tout à fait capables de s’en sortir, je leur ai demandé d’effectuer une recherche sur un meurtre dans leur collège au milieu des années cinquante.
- Un meurtre ? Il y a quelque chose que tu as oublié de me dire ? »
Sans se démonter, Larva acquiesça.
« J’ai ressenti la présence d’un esprit-hurleur près du collège.
- Un fantôme ? Mais comment as-tu pu savoir que c’était pendant les années cinquante ?
- C’est lui qui est venu me trouver.
- Et tu ne m’as rien dis ?! » S’époumona Miyu.
« Je ne pensais pas que cela avait une quelconque importance, ni qu’il y aurait des représailles.
- Tu aurais dû m’en parler Larva !!
- Je suis désolé, pourtant l’esprit-hurleur était tout ce qu’il y a de plus pacifique.
- Il n’a s’en doute pas apprécié le fait que tu l’aies considéré comme étant de quelconque importance. Que t’a t-il dit exactement ?
- Juste qu’elle avait été tuée dans le collège au milieu des années cinquante et que son esprit ne connaîtrait le repos que lorsqu’on retrouvera son assassin et qu’on le punira.
- ‘Elle’ ?
- C’est une jeune fille.
- Larva, son nom ?!
- Uzanami.
- Tu te fiches de moi ?
- Non.
- Si j’ai affaire à une déesse séjournant dans les enfers* je te tords le cou, Larva.
- Tu ne comptes tout de même pas l’invoquer ?! » Paniqua Larva.
« Bien sûr que si, pourquoi tu t’inquiètes ? Je dois réparer l’affront que tu lui as fait.
- Mais, invoquer un esprit-hurleur de plus de cinquante ans c’est risqué même pour toi, il va te prendre ton énergie.
- Qu’importe, Larva mets-toi en face de moi s’il te plaît.
- Miy...
* Uzanami est une déesse shintô, elle est celle qui a crée les îles du Japon avec son époux Uzanagi et séjourne aux enfers...

- Fais-le ! » Coupa Miyu.
Ronchonnant en pensée, Larva s’exécuta, Miyu et lui se levèrent et se placèrent l’un en face de l’autre.
« Fantôme du passé, esprit-hurleur Uzanami, apparais devant moi, révèle-moi les raisons de ta tourmente. »
Un vent froid se mit à souffler sans que Miyu ne l’appelle et une voix mélodieuse de jeune fille y résonna :
« Qui m’appelle ? Qui est avec l’âme des ténèbres la plus imbue de sa personne qui ne m’aie jamais été donnée de voir ? »
Miyu dut se faire violence pour rester concentrée et ne pas pouffer. Elle sentait que le fantôme lui retirait déjà un peu de son énergie.
« Est-ce toi Miyu, celle que les âmes perdues nomment la peste vampire ? »
Miyu tiqua, Larva fronça les sourcils.
« C’est moi, je te prie Uzanami d’excuser l’attitude désobligeante de mon serviteur à ton égard. Cependant sache que je n’apprécie pas le traitement que tu m’as infligé.
- Ma patience est à bout Miyu, je veux quitter ce monde. »
Miyu commençait à faiblir, le fantôme la vidait de beaucoup d’énergie.
« Sais-tu qui t’a tuée ?
- Non, si je le savais il serait déjà mort.
- Que puis-je faire ?
- Trouve mon assassin Miyu, je t’en prie.
- J’essayerai, » chuchota t-elle affaiblie.
« Il ne s’agit pas d’essayer mais de le faire !! » Cria la fille en commençant à vouloir faire voler Miyu contre l’arbre le plus proche, mais Larva la rattrapa à temps.
« Ouch ! » Fit-elle en percutant le torse de Larva.
Le vent se stoppa brusquement.
« Comment ose t-elle me traiter ainsi ?! » Bougonna Miyu furieuse.
« Je t’avais bien dis que l’invoquer était dangereux, dans ton état de faiblesse tu n’as pas pu résister à son agression.
- Larva, il fait nuit sur le monde réel n’est-ce pas ?
- Oui pourquoi ?
- Viens, allons en chasse. »
Miyu fit mine de se lever mais Larva la retint au poignet.
« Non Miyu tu es trop faible à présent, il te faut du repos.
- Non, je vais très bien. »
Mais elle tourna de l’œil ce qui réduisit considérablement son affirmation.
Elle tomba dans les bras de Larva.
« Tu es trop entêtée pour admettre que tu dois te reposer, » soupira Larva en caressant ses cheveux.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:28

6 Apprenties détectives

« Yukari t’es sûre de sûre de savoir ce que tu fais ? » Chuchota Chisato.
« Chisato tu veux aider Miyu oui ou non ? Alors laisse-moi faire ! »
Les filles étaient devant la porte du bureau de leur principal, Yukari jouait les cambrioleuses avec un fil de fer pour crocheter la serrure.
Un petit ‘Clic !’ se fit entendre à la plus grande fierté de Yukari qui ouvrit la porte.
« Après vous mes demoiselles, » fit-elle.
« Heu, t’es sûre ? »
Yukari la fusilla du regard.
« Ok, ok j’ai rien dis !!
- Bien je m’occupe de cette partie là, nous cherchons tout ce qui a un rapport avec un meurtre, » rappela Hisae.
Ce fût presque parfait, si seulement Chisato était un peu plus discrète…
« J’AI TROU... » Hurla t-elle avant que Yukari et Hisae lui plaquèrent leurs mains sur la bouche.
« T’as trouvé quoi ?! » Chuchota Hisae en retirant sa main.
« Là, dans les années cinquante il y a eu un meurtre, une jeune fille du nom d’Uzanami s’est faite assassiner par strangulation avec un fil de fer barbelé, on n’a jamais mis la main sur le tueur.
- Beurk, son corps devait être en mauvais état, étranglé avec du fil de fer et barbelé en plus c’est pas ragoûtant, » fit Yukari.
Dégoûtées, les filles firent la grimace et Chisato finit par vomir par la fenêtre.

*


De retour dans la chambre d’Hisae transformée en Q.G, les filles attendirent patiemment le retour du « Beau garçon aux cheveux bleus » d’après Chisato. Assissent toutes les trois en tailleur autour d’une table basse avec trois limonades.
« Hisae, comment on va expliquer à nos parents qu’ont a séché les cours ? » Demanda Chisato.
« Hum, de toute façon la majorité de nos profs étaient absents, ne t’inquiète pas Chisato.
- C’est vrai, et puis les vacances c’est dans H moins sept jours, » ajouta Yukari.
Silence, puis ne tenant plus, Chisato demanda :
« Mais qu’est-ce qu’elle fait Miyu ?! J’suis sûre qu’elle sait très bien qu’on l’attend !!
- C’est moi que vous attendez ? » Fit celle-ci en apparaissant tout sourire d’avoir fait sursauter les filles dans un bel ensemble.
« Miyu, une mort par strangulation avec un fil de fer barbelé ça t’intéresse ? » Fit Yukari après avoir fusillé son amie du regard.
« Mort par... Fit-elle étonnée, oh je vois, je comprends mieux maintenant.
- Limonade ? » Fit Chisato.
« Comprendre mieux quoi Miyu ? Explique-nous ! » Supplia Hisae.
En s’asseyant à côté de Yukari et en prenant le verre que lui tendait Chisato, Miyu expliqua :
« La victime s’appelle Uzanami n’est-ce pas ? Elle est morte étranglée avec du fil de fer barbelé par quelqu’un que l’on n’a jamais arrêté. Sa vie a été stoppée prématurément et par ce fait elle est devenue un esprit-hurleur, un fantôme et elle ne quittera le monde des vivants que lorsqu’on tuera son assassin. »
Silence choqué.
« Il faut vraiment le tuer ? » Demanda d’une toute petite voix Chisato.
« C’est moi que le ferai, c’est ce qu’il faut faire pour libérer les fantômes de ce genre, tuer leur assassin. Généralement les esprits-hurleurs naissent de la haine profonde que leur voue leur meurtrier, » déclara avec froideur Miyu.
« Tu serais prête à tuer un humain ? » Fit Hisae horrifiée.
« Les créateurs d’esprit-hurleur n’ont plus rien d’humain. Ils sont totalement fous et ils aiment toujours tuer de la manière la plus atroce possible. Avec les moyens du bord bien sûr.
- Beurk !! Je me demande quel type de malade peut étrangler quelqu’un avec du fil de fer barbelé !! » Souffla Yukari.
« Moi je me demande pourquoi il s’en est pris à cette Uzanami en particulier, » s’interrogea Miyu.
Sentant quelque chose, elle posa son verre brusquement ce qui fît sursauter ses amies.
« Quoi ? » Demanda Hisae.
« Ne bougez pas, je sens l’aura d’un Shinma. »
Les filles ouvrirent des yeux ronds comme des soucoupes mais gardèrent le silence.
« Qui est là ?!
- C’est moi Miyu, je viens avec un Shinma qui en a long à dire, » fit la voix de Larva.
« Toi Larva ?? Ce n’est pas son aura, inutile d’essayer de m’avoir avec ce stratagème imbécile !! »
Sur ce, elle arme dans sa main une flamme rouge sang crépitante d’impatience d’enflammer ses cibles.
Un juron, l’âme des ténèbres tenta de fuir mais on l’entend se heurter à un mur psychique.
« Inutile, cette maison est entièrement sous le contrôle de ma magie, » sourit Miyu, on peut y entrer mais pas en sortir...
Les filles derrière sont complètement subjuguées, la maison d’Hisae est devenue une prison à Shinma !!
La jeune fille vampire marcha calmement au milieu de la pièce est d’un mot elle obligea l’âme perdue de prendre forme devant elle. L’âme prit la forme d’un aigle immense noir comme la nuit et dépassant Miyu d’une tête.
« Tu es beau mais stupide, quel dommage que les âmes des ténèbres soient si persuadées que je ne sois encore qu’une novice... Pfff, tu m’as sous estimée grossière erreur !
- Tu parles trop Miyu, » fit insolemment le Shinma.
« Tu oses me parler ainsi alors que j’allais me montrer clémente à ton égard ?! Tu es vraiment un Shinma stupide !
- Je peux encore te tuer ici.
- Hey !! Pas chez Hisae et puis jamais tu ne toucheras à Miyu !! » Cria Chisato en se levant avec les autres filles et en lui flanquant un magistral coup de pied dans le ventre.
« Tu vas mourir toi aussi ! » Grogna t-il en se jetant sur la jeune effrontée.
Mais avant de toucher à un seul cheveu de Chisato, le Shinma s’enflamma comme une torche et se tourna pour voir Miyu.
Ce qu’il vit avant de disparaître c’était les yeux dorés brillants intensément avec une lueur surnaturellement meurtrière...
Il fut soulagé d’avoir disparu avant que cette lueur ne déferle sur lui.



7 Sentiments humains

Miyu était littéralement hors d’elle. Un Shinma avait osé menacer Chisato !!
« Les filles tout va bien ? Demanda t-elle en tentant de se calmer.
- Oui nous sommes OK.
- Restez ici, je dois voir Larva. »
« Je suis là, » fit-il tout simplement.
« C’est bien lui là, c’est sûr ? » Demanda Hisae.
Miyu hocha la tête.
« Larva, viens, j’ai besoin de te voir. »
Le dévoué serviteur s’exécuta, il retira son masque devant les filles pour ne pas les effrayer. Puis il baissa la tête vers Miyu...
« Miyu ? Quel est le problème ? » Demanda t-il inquiet de la lueur meurtrière qui continuait de brûler dans les yeux de la jeune fille.
« Plus tard, Larva il faut retrouver l’assassin d’Uzanami, les filles m’ont dit que le tueur a agi par strangulation avec un fil de fer barbelé. C’est bien peu pour le trouver. Que proposes-tu ?
- Je ne vois pas. »
Larva vit que la jeune fille serrait les poings. Mais c’est avec une voix calme qu’elle dit aux filles qu’elle les verrait demain.
Puis sans attendre Larva, elle disparut.
« Qu’a t-elle ? Demanda Larva à Hisae.
- Le Shin... »
« Larva !! Viens nous n’avons pas de temps à perdre !! » Fit la voix autoritaire de Miyu.
« Oui, » répondit-il avant d’obéir.
Un silence se fit sur les filles inquiètes.

***


Miyu apparut en haut d’un torii, les yeux vides elle était plongée dans ses pensées en fixant la lune.
Larva était à ses côtés, elle s’en rendait à peine compte.
« Pourquoi ? Pourquoi a t-il fallu que je laisse mes sentiments prendre le dessus sur ma raison ? Les filles... Elles ont à peine découvert ma nature vampirique et déjà leur vie est en danger... Pourtant cela fait si longtemps que je suis seule sans amis humains autour de moi, si j’étais entièrement une âme des ténèbres leur vie m’importerait peu je les utiliserais comme amies et si elles mourraient par ma faute ça n’aurait aucune importance à mes yeux... Mais voilà, je ne peux oublier le fait que j’ai été humaine. C’est ce qui me différencie des autres âmes cependant c’est une faiblesse. Il ne faut avoir aucune pitié, aucun remord ni doute dans les ténèbres. Même pas d’amour pour un humain, rien, aucun sentiment, le néant. »
Miyu s’assit sur le torii en croisant les jambes et sans s’en rendre compte elle transforma son kimono en l’uniforme de son école.
Larva fut frappé par ce changement involontaire qui en dit beaucoup.
« Elle voudrait redevenir une humaine pour vivre pleinement son amitié avec les trois filles, » pensa t-il.
Miyu fixa le sol de ses yeux marron, puis la lune.
« Une humaine... J’ai été humaine, j’aimerais l’oublier mais je ne peux pas. Pourquoi ? Pourquoi les filles sont les premières que je ne veux pas utiliser comme appât ? Je les sauve toujours à temps pour qu’ils restent en vie. Le simple fait de m’imaginer me servir des filles me dégoûte. Qu’un Shinma les touche et j’exige le réduire en cendres ! »
Larva vit une larme tomber sur le dos de la main de la jeune fille.
« Tu pleures ? Miyu qu’y a t-il ? » Demanda t-il d’une voix douce en l’entourant de ses bras.
Les larmes coulèrent plus abondamment sans que Miyu n’arrive à les retenir, à son tour elle enroule ses bras autour du cou de son serviteur, le ruban rouge qui retient les cheveux de la jeune vampire s’enroula autour des doigts du jeune homme et il caressa les cheveux dénoués de Miyu.
« Miyu... » Chuchota t-il doucement.
« C’est trop !! Larva j’aimerais tant vivre paisiblement avec les filles ! C’est cruel Larva ! Pourquoi cette fois mes sentiments ont le dessus sur ma raison ?? Pourquoi ces filles là et pas d’autres ? Je ne comprends pas Larva... Je me surprends à vouloir redevenir humaine ! C’est ridicule ! Larva mon cœur, il veut être avec les filles... Je veux être avec elles... Je... »
Un énorme sanglot l’arrêta, elle enfouit son visage dans la cape de son serviteur, et ses mains l’agrippèrent comme une bouée.
La dernière fois que Miyu était dans cet état, elle venait juste de vider sa propre mère de son sang.
« Miyu... Lorsque nous quitterons Tokyo, nous aurons aussi quitté leur mémoire. Miyu ne pleure pas, tu es une gardienne, un vampire. Tu ne peux pas douter comme les humains, tu y risque ta vie et la leur. Tu auras toujours tes amies en souvenir. »
Miyu leva les yeux vers lui et murmura : « Des souvenirs ? J’en ai trop.
- Tu te souviens de Yui ? Elle est un souvenir puisqu’elle n’est pas présente ici même. Pourtant que t’évoque son souvenir Miyu ? »
Elle répondit sans hésiter : « De l’amour. L’amour profond que l’on ressent pour sa sœur, pour sa fille et pour soi-même, elle est tout cela ma petite Yui, ma chère sœur, ma tendre fille et mon autre moi. »
Larva sourit légèrement. « Ne crois-tu pas que ce sera la même chose pour les filles ? Puisque tu dis les aimer.
- Mais Larva ! Elles risquent leur vie à cause de moi !!
- Yui n’a t-elle pas risqué sa vie pour te faire revenir à la tienne par amour ?
- Mais...
- Les filles risquent leur vie par amour pour toi Miyu, tout comme Yui elles le font volontairement.
- Par amour ?
- Oui. Et ça tu ne pourras rien y changer.
- Et toi Larva ? »
Très sérieux, il plongea son regard dans le sien. « Moi aussi, mais c’est différent. »
Miyu afficha un regard assez perplexe mais n’insista pas, Larva fut profondément soulagé mais ne le montra pas. Il se contenta de serrer Miyu contre lui et de lui laisser le temps de se calmer encore un peu en la gardant dans ses bras.
« Toi Larva, tu ne seras jamais un souvenir. Tu seras toujours auprès de moi n’est-ce pas, pour toujours.
- Oui. »
L’instant se fit serein, la lune éclaira leurs deux visages.
L’uniforme céda sa place à un kimono, et les étranges yeux d’or étincelèrent.
Larva s’assit, Miyu monta sur ses genoux et posa sa tête sur le torse du jeune homme qui baissa les yeux vers elle. Elle essuya ses larmes du revers de la main puis elle ferma les yeux pour dormir et son monde les enveloppa, Larva observa d’un air doux la jeune fille endormie.
« C’est différent quand je dis que je t’aime Miyu... Oui, c’est autre chose. »
Et il la serra un peu plus contre lui.
Larva ne vit pas tomber à terre le ruban qui s’était libéré de ses doigts.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:30

8 L’éternité : la souffrance toujours renouvelée avec les souvenirs

Le cauchemar...
Voilà ce dont Miyu à l’habitude.
Et celui-ci n’a rien de rassurant, les ombres tout autour de la jeune fille semblaient être maintenues à distance par quelque chose, elles semblaient hésiter à approcher, elles avaient l’air pourtant affamées...
Miyu sentit que ces ombres n’étaient pas des âmes des ténèbres, non ce n’étaient pas des Shinma.


Mais alors qu’est-ce que c’est ?
« Ton cœur. »
Mon cœur ?
« Ton cœur entier est en doute, ton âme hurle de douleur, tu vis comme cela depuis si longtemps... »
Alors pourquoi maintenant je fais ce rêve ?
« Tu te sens tellement seule, tu as de nouvelles amies mais tu sais que ce n’est que temporaire. »
C’est toujours temporaire, qu’est-ce que j’ai à être aussi troublée ?
« Chisato, tu le sais que c’est la seule vraie amie que tu as depuis Kaoru... »
Kaoru ?! Kaoru n’est plus dans mon univers.
« Oui, et c’est pourquoi tu te languis de lui, il était tellement doux avec toi, si gentil... Tu t’en souviens je le sais, tu te souviens de Kaoru. »
Kaoru est mort !!
« Dans ton cœur ? »
Il est mort avec une autre moi.
« Dans ton cœur ? »
Il est mort avec l’être humain que j’étais.
« Dans ton cœur ? »
Il est mort... avec mon passé.
« Dans ton cœur. Ton passé n’était qu’une simple illusion, un rêve... »
Qui es-tu ?! C’est toi qui empêche les ombres de m’approcher ?!
« Non. »
Tu es un Shinma ? Réponds !!
« Non. »
QUI ES-TU ?!!
« Les ombres se rapprochent... Qui est dans ton cœur ? »
Qui es-tu ?!!
« Le doute va t’engloutir, répond-moi »
Je ne sais pas.
« Kaoru ? »
Je ne sais pas.
« Chisato ? »
Je ne sais pas.
« Toi ? »
Je ne sais pas.
« Larva ? »
Je ne sais pas.
« Le sang ? »
JE NE SAIS PAS !!
« Le doute t’engloutit, c’est trop tard. »
...
Les ombres se jetèrent sur Miyu, elles l’engloutirent...
Larva !!
Le sang de Miyu s’échappa des ombres et gicla...


« YAAAAAAAAAAAAAAAHH !! »
Larva était glacé d’effroi par ce hurlement aussi inattendu qu’inhumain de Miyu, il avait les yeux écarquillés, il était complètement déboussolé ne sachant plus comment réagir !
« Mi... Miyu ! »
Elle continua de hurler, toujours dans son cauchemar, elle hurla de peur et de souffrance.
Elle pleurait.
« LARVA !! »
Larva qui était totalement paralysé réagit enfin et la serra brusquement contre lui.
Il la serra fort et prononça le nom de la jeune fille avec douceur...
... Et tendresse.
Miyu cessa tout brusquement.
Le temps restait comme figé pendant un instant.
« Miyu, » dit Larva de la même manière en fermant les yeux, assiégé comme il l’était par tout le chagrin et le doute que lui transmettait le sang de la jeune fille qui coulait dans ses veines à lui.
« La...va ? » Fit Miyu d’une voix presque inaudible mais remplie de soulagement.
« De quoi as-tu rêvé Miyu ? Qu’est-ce qui t’est arrivé ? » Demanda t-il d’une voix remplie d’inquiétude.
« Une... Une voix me questionne et elle dit que les ombres dans mon rêve sont mes doutes que tout ceci est mon cœur, elle me demande si Kaoru est mort dans mon cœur, s’il est dans mon cœur, si Chisato est dans mon cœur, si je suis dans mon cœur... Si tu es dans mon cœur... »
Larva sursauta.
« ... si le sang est dans mon cœur... Mais... »
Larva posa une main sur l’épaule de la jeune fille et de l’autre il lui saisit le menton pour la regarder dans les yeux. Les yeux dorés étaient envahis par les larmes.
Miyu plissa les yeux et était à deux doigts de craquer.
« Mais je n’en sais rien moi Larva !! Je ne sais pas !! Je ne sais plus !! » Cria t-elle en se jetant au cou de son serviteur.
Larva lui caressa les cheveux, il ne savait que dire.
La tristesse d’un vampire et insondable, les mots sont éphémères.
Le chagrin éternel de Miyu.


9 Un être démoniaque

Il avait passé un pacte avec elle, avec cet esprit qui lui offrait tout ce qu’il voulait en échange de chair fraîche, un corps encore chaud pour qu’il puisse se repaître de sang et de l’âme emprisonnée par magie dans son corps.
Mais il y a cinquante ans, une âme avait échappé à sa magie, cette âme le recherchait sans relâche mais jamais il ne s’était fait prendre, il était trop rusé pour elle, elle dont il avait réussi à se venger et à laver dans le sang l’humiliation qu’elle lui avait fait subir de son vivant...
Elle, lui avait permis de faire cela, lui donnant aussi l’immortalité pour qu’il lui ramène toujours des âmes et du sang pour toujours.
Il avait obéi en tout point et y prenait un plaisir immense, tuer était son art, faire couler le sang d’une manière des plus complexe pour une magnificence morbide, déchiqueter la chair pour y former des images spécifiques. Oui il aimait tuer, il le faisait vite et bien, très bien. Il s’arrangeait toujours pour que ses œuvres d’arts soient considérées comme les pires traitements possibles tout en restant logiques, pour lui le plus important c’était de donner une image précise à celui qui regardait le corps, il devait voir l’image dans l’instant où il voyait le corps.
Mais il lui venait toujours la même image à l’esprit...
Une flamme rouge...
Tout ce qu’il pouvait faire c’était la présenter sous différente forme...
Oui il avait toujours jusqu’à maintenant ramené des corps chauds emprisonnant les âmes à sa Maîtresse.
Mais voilà qu’un autre esprit dégageant le même type d’aura que sa Maîtresse commençait à devenir gênant.
Il entra dans la salle de théâtre de l’école inutilisée depuis très longtemps.
« Maîtresse, je vous ai toujours servie fidèlement, mais un être tente de se dresser à travers mon chemin, un être un peu comme vous. Que dois-je faire ? »
Une femme vêtue d’un splendide kimono de cérémonie bleu orné de lotus blancs apparut derrière son interlocuteur, la triple ceinture était d’abord blanche puis bleue et enfin rose. Les pans des trois ceintures tombaient avec le plus bel effet jusqu’aux chevilles.
Son visage était recouvert d’un voile de soie blanc et fin, le voile était assez long pour en même temps nouer ses cheveux noirs de jais bouclés en une longue queue de cheval qui descendait jusqu’à sa taille.
Son teint était d’une pâleur cadavérique. Elle semblerait parfaitement humaine si ses yeux n’étaient pas totalement noirs, l’orbite entière était remplie de noir.
Elle releva la tête et parla d’une voix trop douce pour être rassurante.
« Sais-tu son nom ? Et ne te retourne pas, tu sais pourquoi.
- Si je vois vos yeux, vous avalerez mon âme. Non je ne connais pas son nom mais cela peut s’arranger.
- Nomme ton obstacle et je le briserai, » déclara la femme avant de s’évanouir dans l’ombre.
Plusieurs secondes s’écoulèrent...
« Bien Maîtresse, » sourit t-il, « mais avant je me permets de jouer un peu avec elle. »
Un rictus malfaisant déforma son visage.
« Je vais m’amuser avec toi... »
Il sortit d’une poche un ruban rouge fin.
« ...Oui... »

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:31

10 Yui, Kaoru... Souvenir et fidélité

« Yui ? » Demanda Chisato.
Les quatre filles étaient chez Hisae, autour d’une balançoire à trois places. Chisato et Hisae se balançaient chacune sur leur siège. Yukari était simplement assise sur le troisième enfin Miyu était assise par terre en tailleur en face de Chisato et la poussant d’une main. Obligée par celle-ci.
Miyu sourit faiblement en expliquant : « Yui est un vampire comme moi mais du clan des Shi, les ennemis ancestraux des Shinma, son père est un Shinma et sa mère une humaine descendante du clan de vampires des Shi. J’ai renvoyé le père aux ténèbres tandis que la mère était enceinte de Yui, la mère souffrait trop de l’absence de son époux alors je lui ai fait don du rêve éternel et de mon sang. De ce fait Yui aussi a but mon sang et à son quatorzième printemps elle s’est enfin éveillée...
- Enfin éveillée ? » Remarqua Yukari. « Miyu tu lui as sciemment donné ton sang pour faire d’elle un vampire ? »
Miyu fixa Yukari de ses yeux dorés, son regard transperça Yukari de part en part et elle détourna les yeux. Miyu s’en rendit compte trop tard et s’excusa :
« Pardon Yukari, j’oublie parfois de tempérer ma froideur, je ne voulais pas te mettre mal à l’aise.
- C’est rien, t’as trop l’habitude de rester à l’écart des autres. Nous n’avons que royalement détruit ton mur de glace. »
Miyu sourit au lieu de s’offusquer comme l’avait prévu Yukari.
« Continue Miyu, fit Hisae, tu ne nous dis pas tout.
- Oui, Yui était déjà prédestinée à être un vampire, Yuki sa tante était la Maîtresse du Lac des Illusions du clan des Shi et de se fait le vampire chef du clan. Mais un jour elle est tombée amoureuse d’un Humain et a décidé de dormir à tout jamais au fond du lac avec son bien-aimé. Déléguant à Yui le rôle de garder le lac où sont endormis les deux amoureux pour qu’aucun Shi ni Shinma ne les dérange. J’ai donné mon sang à Yui pour... Qu’elle soit une autre moi, ma petite et douce sœur et mon adorable fille.
- Une copie de toi en quelque sorte, » commenta Chisato.
« Yui m’a déjà ramenée à la vie avec mon sang qui court en elle, si je suis encore vaincue comme ça m’est déjà arrivé une fois une partie de moi survit en elle et je suis en elle car mon sang coule dans ses veines et elle souffre comme moi.
- Comme c’est cruel, » souffla Chisato.
« C’est le destin Chisato, mais je ne tiens pas à revivre et à faire revivre cette expérience à Yui, » déclara Miyu en cessant de pousser la balançoire de son amie et en se détournant car les souvenirs douloureux de cette époque resurgissaient en masse.
« Miyu ? Quoi ? J’ai dis quelque chose qui fallait pas ? » Demanda d’une voix serrée Chisato.
« Que t’es t-il arrivé ? » Questionna Yukari.
« Tu as déjà été vaincue une fois ? Mais par qui ?? »
Miyu garda le silence, perdue dans ses souvenirs et Larva choisit cet instant pour apparaître, avec le monde spirituel de la jeune fille, en face des quatre amies.
« Par moi, » répondit-il en posant un genou à terre et en fixant la jeune vampire qui avait à l’arrivée de son monde, revêtue son kimono blanc.
Miyu passa ses bras autour du coup de Larva avec une lenteur calculée.
Les trois autres étaient cois, mais Chisato se reprit et s’agenouilla auprès du couple en suppliant : « Miyu raconte-nous, si tu ne nous dis pas tout on ne pourra pas t’aider et je refuse de me sentir inutile. »
Mais l’apostrophée ne répondit pas et coula son visage dans les replis de la cape de son serviteur, Chisato se rendit compte que c’était comme si elle voulait s’assurer que c’était le bon, puis son regard quitta Miyu pour Larva, il avait les yeux dans le vague, lui aussi semblait se souvenir de cette époque et il était mi-coléreux mi-triste. Chisato comprit que cet épisode avait été très difficile pour les deux mais surtout que Larva avait l’air de s’en vouloir énormément.
« Arrêtez un peu !! Expliquez-nous !! » S’énerva Chisato, « je vois bien que c’est pas votre épisode préféré mais quand même !! C’est pas bien de cacher des choses à ses meilleurs amis et en plus...
- Des Shinma d’occident ont attaqué le monde des ténèbres du Japon et ont détruit la porte qui sépare les deux mondes des ténèbres. La porte que j’étais sensé protéger, » coupa Miyu sans se tourner vers son amie. « Mais leur but principal était de récupérer Larva, de le libérer de mon emprise, ces Shinma d’occident étaient les anciens compagnons de Larva et parmi eux il y avait... »
Miyu refusa dans dire plus et laissa le soin à Larva de continuer, elle haïssait cet événement.
« Il y avait ma cousine Carlua et mon Maître Pazus, » enchaîna Larva au bout d’un moment, « Pazus m’a tué pour invoquer le pouvoir de guérison qui allait me libérer de Miyu...
- ‘Pouvoir de guérison’... » Chuchota Miyu.
Les filles jetèrent à Larva un regard sévère qui lui fit clairement signifier que pouvoir de guérison ou pas tout était de sa faute. Il se sentit coupable et s’excusa auprès de la jeune fille qui le rabroua tristement : « Ne t’excuses pas Larva, de toute façon c’est toujours comme ça alors. »
Larva reprit son récit : « Le but du sort était de retirer le sang de Miyu de mon corps, et de le remplacer par le sang de Carlua qui est apparenté au mien pour me rendre la vie. Ceci fait Maître Pazus a aussi décidé d'effacer tous les souvenirs que j’avais de Miyu. »
Les trois filles saisirent parfaitement le pourquoi du comment :
« Bien sûr !! » S’exclama Hisae, « si tu n’as plus ni le sang de Miyu ni aucun souvenir d’elle tu n’as plus aucun lien avec elle et tu en as juste gardé le sentiment d’humiliation et le désir de te venger !!
- Et tu y as réussi, » remarqua avec hargne Yukari.
« Tu l’as zigouillée ?! » S’écria incrédule Chisato.
Larva serra un peu plus fort Miyu contre lui en regardant Yukari et en acquiesçant.
Chisato réagit en un quart de tour en saisissant Miyu par les épaules pour l’attirer vers elle.
« Qu’est-ce que tu fais ? » S’étonna t-elle alors que Chisato entourait ses bras autour ses épaules en jetant un regard noir au pauvre Larva qui se sentait passé en jugement par ces trois humaines qui ne le voyait plus du tout du bon œil et qui semblaient vouloir protéger Miyu de lui.
Celle-ci était touchée par cette preuve d’affection de ses trois amies et commençait à trouver la situation plutôt comique.
« Ne lui faite pas de mal, » rit-elle, « il est redevenu mon fidèle et loyal serviteur lorsqu’une gardienne des ténèbres de second ordre, Ranka, l’a fait prisonnier en attendant ma résurrection. Je l’ai mordu et il a retrouvé d’un coup tous ses souvenirs et j’ai échangé mon sang avec lui comme avant. »
Les filles étaient sceptiques à un point que Miyu se leva, mit en évidence ses boucles d’oreille rouges puis montra celles que portait Larva toujours un genou à terre.
« Ces boucles d’oreilles naissent lorsque j’échange mon sang avec un Shinma pour en faire mon serviteur, elles symbolisent le fait qu’il m’appartient parce que mon sang coule dans ses veines. »
Sur ce elle déposa un petit baiser sur la boucle d’oreille en question, Larva frissonna mais Miyu ne s’en rendit pas compte car elle se tourna en souriant vers ses amies et surtout vers Chisato qui semblait sur son petit nuage rose...
« Ah oui il en a une à chaque oreille, » remarqua Hisae en rajustant ses lunettes.
« Comme c’est romantique !! » S’extasia Chisato.
« C’est un super moyen pour éviter des trucs comme le divorce, » plaisanta Yukari l’air sérieux.
Miyu saisit le masque de Larva qu’il était sur le point de mettre et se mit à genoux en face de lui en examinant pour la énième fois l’objet. Tandis que les filles étaient parties sur une discussion animée déclenchée involontairement par la blague de Yukari.
« Miyu, les filles ont l’air à l’aise dans ton monde spirituel ce n’est pas chose facile pour des humains, » remarqua Larva en observant les trois en question.
« Je sais, elles sont incroyables n’est-ce pas ? On dirait que c’est un endroit comme un autre pour se disputer ! » Rit t-elle.
« Oui... Tu as l’air plus joyeuse depuis que tu les connais et encore plus depuis qu’elles savent tout même si tu t’inquiètes pour elles, je me trompe ? »
Miyu posa le masque à terre et regarda les filles s’énerver de plus en plus bruyamment.
« Non tu as raison, tu avais raison quand tu disais que je ferais mieux de vivre l’instant présent en leur compagnie plutôt que de m’inquiéter de trop et inutilement. De plus je ressens l’aura de Hisae. Du sang de magicien des temps anciens coule dans ses veines, elle est l’héritière d’une famille aux immenses pouvoirs magiques. Elle est tout à fait capable de protéger les deux autres et elle-même contre un Shinma si je ne suis pas présente pour le faire. Non, à elles trois elles sont beaucoup trop puissantes et trop au courant des Shinma pour qu’ils risquent tout de même à s’en prendre à elles.
- Et plus encore maintenant qu’ils savent ce qu’ils risquent rien quand posant les yeux sur l’une d’entre elles. Ils ne sont pas tête brûlée au point de te mettre en rage, ils ne tiennent pas à mourir. »
Miyu lui sourit, Larva fut surpris par ce sourire radieux, un sourire qu’il n’avait vu que sur le visage de la toute petite Miyu alors qu’il l’observait pas du tout enclin à tuer une petite fille encore bébé. Un très mignon bout de choux de surcroît...
« Larva ? Pourquoi tu souris comme ça ? J’ai dis quelque chose de drôle ? » S’étonna Miyu, « Larva redescend !! Larva !! »
« Hein ? Heu, oui ? » Fit il
Les trois derrière continuaient la dispute... Miyu rapprocha son visage de Larva et planta ses yeux dorés dans ses yeux rouges à lui.
« A quoi tu pensais ?
- Heu, » dit-il décontenancé.
« Heu quoi ? »
Larva se reprit et saisit le visage de la jeune fille dans ses mains en déclarant d’un ton mystérieux :
« A un certain bébé. »
Miyu rougit violemment et plissa les yeux, cette fois c’était elle qui était captivé par les yeux et la voix de Larva.
Celui-ci rapprocha le visage de la jeune fille de son visage, Miyu était totalement hypnotisée.
« Larva...
- Quoi ?! Tu l’as vue tout bébé ?! Elle était comment ?! Mignonne pour sûr !! » S’exclama plein d’enthousiasme Chisato en serrant Miyu contre elle alors qu’elle s’était affalée à genoux derrière la jeune fille vampire, brisant à coup sûr l’enchantement.
« J’étais un bébé tout ce qu’il y a d’ordinaire, » démentit Miyu.
« Ca chuis sûre que c’est pas vrai !! Tu devais être la plus mignonne petite fille de la région !! Un vrai bout de choux des pieds à la tête !!
- N’exagère pas Chisato, je te jure que j’étais banale comme tous les bébés à cet âge, hein Larva ? »
Chisato se tourna vers Larva avec un air suppliant.
« Tu étais très mignonne Miyu, un véritable amour, mais tu n’étais pas banale loin de là, tu sentais le Maître des âmes du Japon, tu as toujours étais très sensible à l’aura que dégageaient les gens et les choses. »
Miyu le fusilla du regard, mais sourit juste après.
« Heu ce serait bien qu’ont réapparaissent dans le monde réel Miyu, tu crois pas ? » Demanda Hisae.
Aussi tôt dit, aussi tôt fait.
Chisato se jeta sur sa place à la balançoire, Miyu avait retrouvé son uniforme.
« Larva tu vas te faire remarquer, » lui lança t-elle.
Larva dans des vêtements occidentaux, il était pas mal non plus, un imperméable vert mousse fermé, un pantalon en nylon noir, pieds nus dans des mocassins noirs et pour couronner le tout, un foulard blanc autour du cou.
« Yop !! C’est ça qu’il portait quand tu l’as mordu pour la première fois ? » Demanda Chisato.
Miyu avait l’air aussi éberluée qu’elle.
« Heu, no... Non pas que je me souvienne, » balbutia t-elle.
Les trois filles se tournèrent en même temps vers Miyu les yeux ronds :
« Quoi ?! Tu l’as jamais vu attifé comme ça ? » S’exclamèrent-elles.
Larva commençait vraiment lui à trouver la situation comique avec ces trois là !!
Les filles retournèrent à leurs occupations, Chisato et Hisae à la balançoire, Yukari seulement assise à la troisième place, Larva assit à terre adossé contre le poteau droit de la balançoire, Miyu contre lui.
« Tu nous as parlé de Yui, mais quand est-il de ce Kaoru ? » Interrogea Chisato.
Miyu répondit de but en blanc sans la moindre trace d’émotion : « Kaoru était mon ami d’enfance, mon meilleur ami. »
Visiblement elle n’avait pas envie de s’étendre sur le sujet alors Chisato abandonna, mais il était clair que Miyu avait eu des sentiments très forts pour ce jeune garçon.
Larva demanda à Miyu pourquoi elle parlait de Yui et de Kaoru aux filles.
« Pour Yui c’est parce que nous nous racontions des anecdotes amusantes alors j’ai pensé à la fois où Yui était tombée dans le lac parce qu’elle avait glissé sur un de ses jouets quand elle était petite, elle en était ressortie en piteux état. L’eau dégoulinait de partout et elle éternuait parce qu’un pétale de fleur de cerisier était tombé sur son nez. J’étais sur une branche d’arbre j’avais tout vu mais elle ne risquait rien, elle n’avait pas attrapé froid.
- Et Kaoru ? »
Miyu sembla hésiter avant de répondre : « Je... Je leur ai parlé de... Mon rêve.
- Tout ce que j’peux dire c’est qu’il glace le sang ton rêve, » commenta Chisato.
« A mon avis c’est l’coup d’un Shinma, » réfléchit Yukari.
« Hum, je crois pas, c’est pas dans les manières des Shinma, s’ils pouvaient tuer Miyu dans un rêve ils l’auraient déjà fait. Non je crois que c’est autre chose mais je ne vois pas quoi, » dit Hisae, « le mieux serait de savoir qui parlait. »
« Tu sais quelque chose toi Larva ? » Demanda Miyu.
- Je crois que c’est un sortilège Shi, le Miroir, où la cible du sortilège est jugée par un esprit je crois, je ne me souviens plus de trop. Le but du sortilège et incertain.
- Yui m’aurait jeté un sort ?! C’est impossible ! Elle ne ferait jamais cela !!
- Je n’ai pas dit que c’était Yui, ce sortilège est d’origine Shi mais beaucoup de Shinma le connaissent et savent le lancer. »

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:32

11 Minumi Fujisawa

Le lendemain, on annonça l’arrivée d’une nouvelle dans la classe de Miyu et des filles.
« Bien, il y a une nouvelle élève dans votre classe, elle arrive tout droit d’Izumo, » déclara le professeur principal, « je vous demande de l’aider à s’habituer à cet établissement, mademoiselle vous pouvez entrer. »
La porte coulissante glissa pour montrer une jolie jeune fille aux cheveux noirs coupés au carré, le front entier masqué par une lourde frange. Elle avait de grands yeux bleus nuit, des sourcils fins ou presque inexistants, un petit nez en trompette, le visage à l’ovale parfait, une bouche aux lèvres bien rouges et pulpeuses. elle avait un teint très pâle et dégageait l’aura de celles qui sont sûres d’elles, mystérieuses. Son regard semblait contenir l’univers entier.
« Ouhaou !! » Souffla Chisato, « elle ressemble à Miyu, ses yeux... Elle dégage la même aura que toi !! » S’exclama t-elle à Miyu.
« Tu trouves qu’elle me ressemble ?
- Ouais !! Tu m’as fait la même impression à ton arrivée !!
- Chisato !! » Tonna le prof, « voulez-vous vous taire !! »
Chisato se tendit comme un ressort, et balbutia des excuses.
« Bon, alors mademoiselle voulez-vous vous présenter à la classe ? »
La jeune fille se plaça à côté du prof, joignit ses mains devant elle et se courba légèrement en se présentant :
« Mon nom est Minumi Fujisawa, j’ai treize ans et je suis heureuse d’être parmi vous !
- Nous sommes heureux nous aussi Minumi, » dit le prof, « il y a une place de libre pour vous juste à côté de Miyu.
- Merci. »
Elle saisit son cartable et marcha lentement vers Miyu, puis arrivée à sa hauteur elle posa son regard sur elle. Chisato, Yukari et Hisae qui étaient à côté, derrière et devant leur amie furent glacées par ce regard qui semblait vouloir aspirer la jeune fille.
Mais au grand étonnement des trois filles, Miyu rendit un regard de glace incassable et tout aussi aspirant à l’effrontée qui osait la défier.
Ce combat de volonté jeta un froid polaire sur la classe, mais aucune des deux n’arrivait à faire détourner le regard de l’autre, alors le professeur mal à l’aise se racla la gorge avant de sommer la nouvelle de bien vouloir s’asseoir.
Une fois assise, Minumi chuchota en sortant ses affaires sans regarder Miyu : « Tu es forte et mignonne.
- Mais ? » Chuchota avec une pointe de sarcasme Miyu.
Minumi sourit et plissa des yeux toujours sans regarder l’intéressée.
« Mais c’est moi qui gagnerai, tu peux en être sûre. »
Miyu plissa des yeux et sourit à son tour, elle regarda son cahier et lança :
« C’est ce qu’on verra. »

**


A la fin des cours le trio se retrouva autour de leur cerisier préféré.
« Foutre !! » Clama Yukari, « cette fille me fait froid dans l’dos faut s’en méfier !
- Yukari !! On ne jure pas !! » Réprimanda Hisae.
« Elle est bizarre c’est vrai, je m’inquiète, et si c’était une Shinma ? Ou pire encore ? Elle à l’air de ne pas avoir peur du tout de Miyu !! » Paniqua Chisato.
« Mais au fait où est Miyu ? » Demanda Hisae en tournant la tête de tous les côtés.
« Ohoh ! » Fit Chisato, « telle que j’la connais elle est sûrement en train de ‘discuter’ avec Fujisawa.
- Miyu à horreur de se faire défier de la sorte mais de l’à se jeter dans la gueule du loup, » fit Hisae avec une moue sceptique.
« Moi j’propose qu’on la retrouve et qu’on l’espionne et si ça tourne au vinaigre... On joue au rugby en plaquant Fujisawa, »fit Chisato, j’suis sûre que Yukari serait capable de faire un gros trou dans le sol... » Ajouta t-elle avec un sourire en coin.
« Chisato c’est toi qu’j’vais plaquer si tu continues à dire des conneries !! » Grogna t-elle en serrant un point devant elle.
« T’as aucun sens de l’humour !! T’es vraiment casse pieds Yukari ! Même le meilleur gag du millénaire ne te ferait hausser un sourcil !!
- Ah ça suffit !! T’es qu’une gamine !! T’es pas capable de te comporter sérieusement pour une minute C-H-R-O-N-O !!
- Taisez-vous toutes les deux ! Chisato à raison je m’inquiète pour Miyu, Fujisawa m’a l’air trop dangereuse ! »
Les deux filles se turent immédiatement et hochèrent la tête, les trois ensembles coururent à l’endroit le plus connu du collège pour les ‘face à face’ ou pour les amoureux.
Elles arrivèrent et surprirent Miyu et Minumi l’une en face de l’autre, elles se cachèrent derrière un gros cerisier et ouvrirent grands leurs yeux et leurs oreilles.
Miyu ne sourit plus du tout et fixait sa rivale d’un regard glacial, celle-ci sourit au contraire et la regardait d’un air amusé.
« Minumi Fujisawa... Tu es mignonne mais tu es complètement inconsciente.
- Hoho Miyu ! C’est un avertissement ? Tu ne me fais pas peur, tu es complètement à côté d’la plaque, j’ai une mission à accomplir et elle ne te plaira sûrement pas. »
Miyu commençait à s’échauffer, elle foudroya l’impudente du regard.
« Ne sois pas idiote, ne me menace pas : tu le regretteras.
Minumi semblait trouver cette conversation très amusante et riait à gorge déployée, Miyu fronça dangereusement les sourcils. Les filles elles étaient très mal à l’aise, Miyu était furieuse, jamais on n’avait rit d’elle aussi impudemment ! Même les Shinma ne s’y risquaient pas ! Elle prit une grande inspiration tandis que Minumi continuait à rire. Miyu laissa s’échapper son aura, sa colère et tout l’attirail dissuasif des vampires de son clan. L’arme ultime pour calmer les idiots trop sûrs d’eux sans effusion de sang. Elle se concentra pour donner à sa voix une intonation si étrange qu’elle semblait inhumaine. Un seul mot avec cette technique et la réaction était immédiate.
« Minumi... » Chuchota Miyu de cette voix incroyablement modulée.
Celle-ci se figea avec un regard terrifié, les yeux écarquillés, une goutte de sueur coula de son front. Les filles aussi eurent la même réaction. Miyu sourit et hypnotisa sa proie de ses yeux devenus dorés.
« Mon dieu ! Les pouvoirs de Miyu sont incroyables !! » Chuchota Chisato.
« C’est la punition de Minumi pour avoir rit ainsi, Miyu n’utilise ce pouvoir que lorsqu’elle veut angoisser, faire taire et contrôler les impudents de cette sorte d’après ce qu’elle m’a raconté, » ajouta Hisae.
« Bon maintenant on sait ce qu’on risque si on la vexe autant... » Renchérit Yukari.
« Chut ! Regardez !! Miyu semble vouloir passer à table avec Minumi ! » Grogna Chisato.
La jeune fille vampire sourit, satisfaite, et s’approcha de Minumi qui était paralysée en chuchota son nom :
« Minumi...
- Qu’est-ce qu...
- Hoho !! Minumi tu es muette ? Quel dommage ! Tu as une si jolie voix ! Tu es jolie Minumi mais tu es si naïve ! Tu as réellement cru que j’étais si facile à impressionner ? Hoho !! Tu sembles savoir beaucoup de choses sur moi, tu sais qui je suis, ce dont je suis capable. Inconsciente ! D’autres ont perdu la vie pour moins que ça...
- Tu... tu vas me tuer ? »
Miyu fut faussement choquée et fâchée :
« Tu oses m’insulter dans ta position ?!
- No... Non !! Non !! Ce n’était pas mon intention !! » Fit Minumi terrifiée.
« Ah ! Je préfère ! »
Puis soudain elle enroula ses bras autour du cou de Minumi, et la serra contre elle.
« Ah ! Hoqueta Minumi. »
Miyu prit le visage de la jeune fille dans ses mains, et du regard la força à se mettre à genoux.
Le changement de situation décrocha les mâchoires des filles.
« Elle a mis Minumi en position de soumission !! » Souffla Yukari.
Miyu approcha son visage de celui de sa proie et planta son regard dans le sien en chuchotant :
« Va t-en Minumi, va, tu as de la chance je suis de bonne humeur, va t-en. »
Puis elle la lâcha brusquement et Minumi se leva en un éclair pour fuir mais déclara auparavant :
« Tu me le paieras Miyu ! »
Et elle fila ventre à terre.
Miyu sourit jusqu’aux oreilles, se tourna vers la cachette des filles et pouffa :
« Vous n’êtes pas très discrètes !! »
Celles-ci avaient les bouches si ouvertes qu’elles ressemblaient à des poissons hors de l’eau !
« Que faisiez-vous ici ? » Demanda Miyu.
« Heu... » Firent-elles en chœur.
« Alors ?
- Heu nous étions inquiètes pour toi à cause de Fujisawa, » répondit Hisae.
« Ah bon ?
- Miyu tu l’as tellement humiliée qu’elle va vouloir ta tête !! » S’exclama Chisato.
Miyu rit de bon cœur, les filles étaient complètement décontenancées !
« Vous avez vu que je l’ai magistralement dominée ! Elle ne peut rien contre moi !!
- Si j’étais toi Miyu je me méfierai quand même, » dit Hisae, « elle a l’air plus puissante qu’elle en a l’air. »
Miyu haussa un sourcil sceptique.
« C’est une Shinma ? » Demanda Chisato.
Elle secoua la tête négativement.
« Non elle est humaine mais je sens l’influence d’une âme des ténèbres sur elle.
- Un Shinma l’utilise ? Mais dans quel but, si elle est inoffensive ? » Demanda Hisae.
Elle ne répondit pas et posa un doigt sur son menton en réfléchissant.
« Utilisée ou pas elle ne représente rien. »
Un pieu vola soudainement vers le cœur de Miyu !
« Miyu !! » Hurlèrent les filles, « bouge de là !! »
Le pieu arriva à un pouce de sa cible qui n’avait pas bougé d’un centimètre quand une main attrapa le pieu au vol.
« Larva !! » Soufflèrent de soulagement les filles.
« Larva, je savais bien que tu étais dans le coin, » sourit Miyu.
« Miyu !! T’es complètement folle !! » Craqua Chisato les larmes aux yeux, « t’aurais pu te faire tuer !! J’ai jamais eu aussi peur de ma vie !! Miyu recommence jamais ça !! »
Miyu s’approcha, inquiète, de Chisato qui commençait à sangloter et la serra contre elle.
« Chisato, ce n’est pas un pieu en bois qui va me tuer, il en faut plus, » chuchota t-elle en baisant le front de son amie.
« Mais Miyu il volait directement vers ton cœur se foutu pieu !! » Pleura t-elle.
« Chisato, j’ai une confiance aveugle en Larva, ne t’inquiète pas ! »
Chisato passa ses bras autour du cou de Miyu en grognant :
« Le prochain qui fait un coup comme ça je le zigouille !!
- Et doucement Chisato nous aussi on voudrait bien nous la faire la Fujisawa ! » Fit Yukari en souriant et en croisant les bras.
Larva saisit soudain le visage de Miyu d’une main en disant :
« Miyu tout va bien ?
- Oui, merci.
- J’aimerais bien savoir qui est Fujisawa ! » Marmonna Yukari.
« Une folle je vois que ça ! » S’énerva Chisato.
“Hey !! J’ai une idée pour le savoir !! » Cria Hisae en frappant la paume de sa main droite avec son poing, « on se retrouve chez moi dans une heure !! »
Sur ce elle courut comme une fusée vers la sortie du collège.
« Heu, » firent Chisato et Yukari, tandis que Miyu et Larva s’écartèrent pour disparaître.
Yukari se retourna et soupira : « Bon ben Chisato ma chère nous sommes toutes seules ont a plus qu’à rentrer chez nous.
- Ah bon ? » Fit-elle en se retournant à son tour, « ben alors je te raccompagne. »
Elle saisit le bras de son amie et se dirigea elle aussi vers la sortie.

**


Hisae avait une splendide idée, pour savoir qui était réellement Fujisawa il suffisait de lancer un sort d’identification. Pour cela il lui fallait une photo de l’intéressée et une touffe de ses cheveux.
Pour la photo ça ne sera pas bien compliqué : un petit tour dans les dossiers des élèves du collège par ordinateur et surtout dans celui de Minumi sera suffisant, Hisae était très forte en informatique...
Pour la touffe de cheveux là ça va être plus coton.
Hisae réfléchit pendant une bonne demi-heure quand enfin :
« Je sais !! Je vais projeter une forme astrale là où elle est avec la photo et cette forme lui empruntera un cheveu ou deux !! »
Lorsqu’elle trouva enfin la photo dans les dossiers elle l’imprima, arrêta son ordinateur, courut vers son grenier, se concentra au centre d’un pentacle qu’elle avait marqué au sol et incanta la photo à la main.
Au dernier mot du sortilège, tout se mit brusquement en marche : la photo glissa des mains de Hisae pour rester en suspension dans l’air au-dessus de sa tête, Hisae ferma les yeux et un souffle d’air chaud l’entoura, tourna, tourna et tourna encore pour soudain s’arrêter et donner forme à une copie conforme de la jeune fille. Cette copie s’évapora vers sa mission, Hisae tomba à genoux, fatiguée d’une telle prouesse occulte.
Cinq minutes plus tard une touffe de cheveux noirs se matérialisèrent dans sa main, et dans l’autre la photo vola.
« Parfait, il me reste une demi-heure pour me reposer et préparer le sort d’identification... Je crois que je vais faire cette partie avec les autres... »
Elle se traîna tant bien que mal vers le vieux fauteuil du coin, s’y affala et entreprit méthodiquement de piquer une petite sieste.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:34

12 Sortilège et conséquences

« HISAE !! » Hurla Chisato à pleins poumons alors qu’elle, Yukari et Miyu entraient dans la maison.
On entendit le bruit de pas de course dans l’escalier.
« Les filles ?! Montez dépêchez-vous !! »
Chisato haussa les épaules et toutes les trois montèrent l’escalier à la suite d’Hisae.
« Atcha !! » Fit Yukari en entrant dans le grenier poussiéreux.
Miyu sourit tandis que Chisato flanquait une grande tape dans le dos de l’intéressée en riant.
« Vous avez pas bientôt fini ? » Grogna Hisae.
« Oui excuse-nous, » dit Miyu en tirant par la manche ses deux amies, « alors qu’est-ce que c’est ton idée ? Un sortilège je suppose.
- Tu supposes bien ! » Sourit Hisae, « l’idée est de jeter un sort d’identification sur Fujisawa pour savoir qui elle est réellement et qui est le Shinma qui la contrôle.
- Les deux en même temps ? » Demanda Miyu dubitative.
« Enfin oui en théorie... »
Miyu secoua la tête en déclarant que si un Shinma pouvait être identifié à partir d’un simple sortilège humain elle ne serait plus en train de courir après eux depuis longtemps.
« Mais c’est notre unique moyen !! » Protesta Hisae.
« Peut-être mais uniquement pour le cas de Fujisawa Minumi.
- Bon pendant qu’on perd notre temps en parlote une folle se balade dans la nature, » remarqua Yukari.
« Elle a raison, on ferait mieux d’essayer ce sort on sait jamais, » renchérit Chisato.
Les filles se mirent en cercle autour du pentacle de Hisae qui leur remit un papier chacune sur lequel était écrite la formule pour le sortilège. Mais Miyu protesta : « Hisae !! Elles n’ont aucune expérience en matière de magie ! Il vaut mieux que ce soit toi et moi uniquement.
- Non pour avoir les informations il faut participer au lancement du sortilège. »
Miyu se retint de soupirer et se contenta de hocher la tête.
Hisae prononça deux mots en latin et saupoudra du sable sur le pentacle et plus particulièrement sur la photo et le cheveu placé en son centre.
« Allons-y, les quatre en même temps, il ne faut pas de décalage entre nos voix. »
Miyu ouvrit en première la bouche en prononçant son mot de pouvoir, Yukari prononça ensuite le sien suivie de Chisato puis de Hisae et enfin elles entonnèrent en harmonie les paroles de la formule :
« Oh puissance nocturne des arts de l’Arcane,
Nous implorons ton aide pour ouvrir le chemin.
Le chant aux mille refrains du divin,
La lumière du savoir si lointaine.
Une aura inconnue,
Doit être mise à nu.
Oh pouvoir occulte des arts de l’Arcane,
Ne nous laisse pas dans les limbes glacés.
Où nos âmes risquent d’être torturées,
Offre-nous une mélodie sereine.
Une aura ignorée,
Doit nous être présentée.
Donne-nous l’origine,
De Minumi Fujisawa. »

Le sable fin se mit à briller, la photo et le cheveu à s’enflammer pour donner naissance à un parchemin.
Miyu s’en saisit en première et le déroula, plus rapide que Hisae, alors les trois filles se mirent derrière elle pour lire.
Ce qu’elles y découvrirent ne leurs plut pas du tout.
« Bon maintenant on sait qu’elle est bien folle, » plaisanta Chisato.
« Et on sait aussi que c’est elle l’assassin d’Uzanami.
- T’as plus qu’à lui dire Miyu ! Chuis sûre que le fantôme sera content !
- Non, elle va m’être utile pour coincer le Shinma. »
Les filles furent dégoûtées d’un tel sens de l’intrigue.
Miyu les regarda et haussa les épaules en voyant leur réaction et ajouta que c’était généralement comme cela qu’elle procédait et que de toute façon les appâts s’en sortaient toujours bien.
« Oui, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil et tout finit toujours bien, » fit Yukari sarcastique.
Miyu lui lança un regard rempli de tristesse mais se reprit presque aussitôt.
« Yukari imbécile !! » Firent Hisae et Chisato en lui flanquant un coup de coude réprobateur.
« Je garde le parchemin Hisae. »
Puis sans un mot de plus elle s’évapora.
Yukari regretta amèrement ses paroles : Miyu aurait bien aimé que ‘tout finisse toujours bien’.


***


Cinq minutes plus tard les trois comparses étaient toutes crispées devant un verre d’eau autour de la table basse.
« Qu’est-ce qu’elle fait à votre avis ? » Demanda Chisato.
« Le parchemin doit sûrement lui être utile pour repérer exactement Minumi, » répondit Hisae.
« C’est frustrant !! On ne sait pas du tout où elle est et en plus ont ne peut rien faire du tout !! » Grogna Yukari.
« Si tu n’avais pas été si insolente tout à l’heure Miyu ne nous aurait pas fui !! » Réprimanda Hisae, faisant piquer de honte Yukari dans son verre.
« C’est vrai ça !! Comme si ça n’était déjà pas assez compliqué comme ça il a fallu que t’en rajoute ! » Ajouta Chisato, rajoutant une couche de honte à la pauvre Yukari que ne savait plus où se mettre.
« La pauvre, comme vous enfoncez le clou avec plaisir... » Fit Minumi, adossée dédaigneusement contre le chambranle de la porte.
Les filles sautèrent de leurs coussins et Yukari se plaça devant ses deux amies de manière défensive alors que l’intruse jouait négligemment avec un énorme couteau de cuisine...
« On t’a pas invitée que je sache ! » Siffla Yukari, menaçante.
« Haha !! L’invitation c’est bon pour les vampires, moi j’entre où je veux quand je veux.
« Entre eux et toi y’a plus une grande différence !! » Osa Chisato.
« Tu dis qu’il n’y a pas de grande différence entre Miyu et moi ? »
Chisato sursauta.
« Pétasse !! » Fit-elle furieuse que son insulte dirigée contre son ennemie soit retombée sur son amie, en plus le piège de la rétorque au pic de Yukari était gros comme une maison.
« C’est bien bas, cela dit ça ne m’étonne pas de toi.
- Peut-être mais ça tu peux rien en faire !
- Vos âmes loyales et pures seront de véritables douceurs pour ma Maîtresse... Ca la rendra plus forte...
Yukari réagit en un quart de tour en flanquant un coup de pied au visage à Minumi ce qui eut pour effet de la faire saigner du nez.
« Et ça, ça la rend plus forte ?!
- Vous allez me le payer !! » Fit-elle en lançant en véritable professionnelle le couteau qui frôla si bien Yukari qu’elle traça une longue estafilade sur sa joue droite et alla se ficher de peu non pas dans l’épaule de Chisato mais dans la tapisserie du mur juste derrière. Yukari essuya sa joue du revers de la main et fixa son sang avec une surprise qui se transforma en une haine pure pour Minumi. Elle riposta par une série de coups de pied et de poing alternés mais son adversaire les évitaient tous et finit par lui saisir la cheville et de lui faire effectuer un looping aérien.
Yukari atterrit pitoyablement au sol face contre terre et à demi assommée, son ennemie la saisit par les cheveux et s’apprêtait à lui briser la nuque lorsque le couteau s’enfonça dans son épaule.
« Toûata loch ! » Fit Hisae en tendant la main pour faire revenir vers elle le couteau :
Minumi hurla de douleur alors qu’il sortait de son épaule pour se poster devant Hisae.
Son tee-shirt suintait déjà de sang.
Chisato fit une grimace de dégoût avant d’aller prudemment chercher Yukari alors qu’Hisae tenait l’ennemie en joue. Elle aida son amie à se relever et elles se postèrent toutes les deux derrière leur magicienne d’amie.
« Pourquoi est-ce que Miyu n’arrive pas ? » Bafouilla Yukari.
« Parce que j’ai inversé le sort de repérage qu’elle a utilisé alors je peux trouver celle qui a donné naissance au parchemin alors que Miyu elle ne peut plus me trouver moi avec ce même parchemin !
- C’est bien ce que je disais ! T’es qu’une pétasse en plus d’être le joujou d’un Shinma !!
- Vous allez mourir !! J’aurais le plaisir de voir Miyu souffrir le martyre devant vos corps mutilés et dévorés par ma Maîtresse !! Ainsi que vos âmes !! » Hurla l’être démoniaque qu’était Minumi Fujisawa en sautant d’un bond inhumain, atterrissant derrière les trois filles !
« Toûata !! » Fit Hisae en se retournant d’un seul bloque avec ses amies.
Le couteau partit en un éclair vers sa cible qu’il manqua malheureusement de peu.
L’être abominable, déformé à l’extrême par la rage et la folie se jeta sur les filles en poussant un cri démoniaque.
C’est alors que Miyu postée derrière Minumi et armée du couteau, passa son bras autour du cou de la folle furieuse et l’immobilisa avant de lui trancher la gorge sans aucune émotion lisible sur son visage.
Minumi tomba au sol égorgée baignant bientôt dans une mare de son propre sang.
« Comment ? » Bafouilla t-elle étranglée par son sang.
« Je ne pouvais pas te repérer soit, mais ta grossière erreur à été par ce fait de me donner ton plan : l’inversion de mon sort que tu as provoqué. Le parchemin m’indiquait la position des filles au lieu de la tienne. Tu vas mourir bientôt, ton sang souillé par la magie d’un Shinma quitte ton corps, tu vas mourir presque dans les même souffrances qu’Uzanami, c’est... Tout ce que tu mérites en fait.
Les filles entourèrent leur amie et plongèrent avec effroi dans l’horreur du spectacle qu’elle leur offrait et plus encore maintenant qu’elles prenaient conscience que c’était toujours comme ça.
« Les Shinma m’ont volé sans que je puisse les en empêcher beaucoup trop de choses qui étaient chères à mon cœur, mais cette fois ils n’auront rien. »
Elle fit naître dans sa main gauche sa flamme et chuchota :
« La folie t’a transformée avec la haine en être maléfique, tu as tué Uzanami de la pire des manières pour te venger de ce que tu considérais comme une insulte injustifiée qu’elle te faisait subir parce qu’elle adorait se servir de toi comme tête de turc. Mais ne crois-tu pas que c’est encore préférable à une ignorance complète ? Certaines personnes au bon cœur sont totalement ignorées par les autres et pourtant elles trouvent parfois la force de garder la raison car la roue tourne. Et toi tu la perds parce qu’une fille te taquine ? C’est pitoyable. »
Aucune réponse.
Miyu fixa sa flamme avant de la tendre vers le corps écarlate de Fujisawa.
« Allez mes belles, débarrassez ce lieu de la souillure d’un Shinma. »
Les flammes se jetèrent, comme affamées, sur le corps encore en vie de Minumi et l’emportèrent avec son sang dans les limbes.
Il ne resta rien de la ‘mini bataille rangée’.
« Mi...yu... » Bafouilla Chisato.
Le sang, les flammes, la haine et la mort...
Le monde des ténèbres... Le monde de Miyu.

13 Deux en moins mais deux encore présents

Après s’être remises de l’événement, les filles gagnèrent en maturité, même Chisato qui affirma plus qu’elle demanda :
« C’est toujours comme ça.
- Je n’aurais jamais dû vous laisser vous mêlez à cette histoire, » murmura Miyu.
« Cesse un peu de le regretter ! » Vociféra Yukari.
« Ton jugement bien qu’un peu radical était juste, » dit Hisae.
« T’aurais préféré mourir sous les coups de cette folle furieuse peut-être Hisae ?! » Fit Yukari.
« Non, mais quand même c’était encore un humain...
- Non ! » Coupa brusquement Miyu, « quand on arrive à ce stade on n’a plus rien d’humain en soi !! »
Les filles furent surprises par ce ton cinglant.
Mais elle avait raison.
« Quoi qu’il en soit on a deux problèmes en moins : Minumi et du même coup Uzanami, » remarqua Hisae.
« Oui mais il en reste encore un : le Shinma.
- Et mon rêve.
- Oui celui-là aussi, » concéda Yukari.
« Pour le Shinma, il me faut y réfléchir.
- Et pour le rêve ?
- Chaque chose en son temps.
- Je sais pas pour vous mais moi il me faut une bonne sieste !! » Fit Chisato.
« Ah oui moi aussi, » bailla Yukari.
« Idem, » fit Hisae, « venez je vais vous installer dans la chambre d’amis.
- Quelle heure est-il ?
- Dix-huit heures et quart.
- Tes parents vont bientôt rentrer Hisae, » remarqua Miyu.
« Non, aujourd’hui ils ne vont pas rentrer avant minuit au moins.
- Attendez !! Dix-huit heures et quart ?! » Paniqua Chisato, « ma mère va me tuer faut que je rentre tout de suite !! »
- Merde ! Moi aussi !! A demain !!
- Oui à demain !! »
Chisato et Yukari partirent en trombe.
« C’est deux là, elles font pas dans la dentelle... » Souffla Hisae.
Mais Miyu ne l’écoutait pas.
« Larva... Je dois le rejoindre, j’ai besoin...
- Miyu attends !! » Fit Hisae en saisissant le poignet de la jeune fille, ne regrette pas de nous avoir tout dis sur toi, au contraire ! Grâce à ces difficultés que l’on surmonte ensemble notre amitié est plus forte qu’elle ne l’aurait été si tu ne nous avais caché la vérité.
- Hisae...
- Yukari et Chisato pensent comme moi, la vérité sur toi est préférable au mensonge pour entretenir une véritable amitié, une amitié éternelle. Nous préférons Miyu la vampire plutôt que Miyu la vampire qui se fait passer pour une humaine. Oui on préfère Miyu la vampire tout simplement, ni plus ni moins que la véritable Miyu.
- Hisae... arrête...
- Arrêter quoi ? De dire la vérité ? Désolée tu ne peux pas me demander ça.
- Vous êtes toutes les trois incroyables, traversant mes défenses comme si elles étaient inexistantes, plongeant mon âme dans un tel émoi que Larva ne sait plus quoi inventer pour me rassurer. Je vous aime toutes les trois et maintenant...
- Oui ? »
Miyu ferma les yeux, une larme tomba sur la main de Hisae, qui la fixa un long moment puis toucha du bout des doigts la joue de son amie.
« Miyu ne pleure pas, tu sais comme je suis émotive, si tu te mets à pleurer je vais le faire aussi.
- Maintenant notre amitié sera comme un baume pour mon cœur, quand je serai triste je sais qu’il me suffira de penser à vous pour sourire. Larva avait raison, une véritable amitié ne se perd jamais, » fit Miyu tout à fait sérieuse et elle se jeta au cou de Hisae.
« Ce sera une chose que les Shinma ne voleront pas, » remarqua telle.
« Oui.
- Hey lâche-moi un peu tu veux ! Je vais me mettre à pleurer comme une madeleine !
- Je dois aller voir Larva, toi repose-toi.
- Ok, tout ça c’est trop pour mes nerfs tu as raison je vais dormir un peu, manger puis redormir jusqu’à demain matin !
- Les autres devraient en faire autant, bonne nuit Hisae, » dit Miyu avant de disparaître.
Hisae sourit et alla s’allonger sur le canapé.
Fixant d’un œil ensommeillé le plafond au bout d’un long silence elle murmura :
« Bonne nuit Miyu. »
Elle ferma les yeux et s’endormit.

***

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:36

« Du sang... J’ai soif, » chuchota la jeune fille vampire.
Mais elle n’avait choisi personne pour le rêve éternel, elle n’avait aucune victime en réserve.
Le cimetière du quartier où habitaient les filles était le refuge de Miyu, ici il n’y avait personne pour la déranger.
Les morts étaient d’admirables hôtes, tout ce qu’il y a de plus silencieux.
Miyu erra assoiffée parmi les tombes, et pensa que cet endroit lui était totalement attitré.
Larva apparut de derrière une des pierres tombales derrière la jeune fille, il s’approcha d’elle sans un bruit puis prononça son nom, Miyu se retourna avec lenteur et posa son regard sur celui de son serviteur. Les yeux d’or n’étincelèrent pas, un voile terne les recouvrait pour les rendre inexpressifs. Sachant parfaitement la signification de tout cela, Larva se rapprocha un peu plus et lui présenta son cou.
Miyu monta à sa hauteur en suspension dans les airs et s’approcha si près de lui que ses lèvres frôlaient les siennes. Larva était complètement subjugué, quelque chose en Miyu la poussait à frôler sans les toucher les lèvres de son serviteur, à sentir son souffle sur ses lèvres et à faire sentir le sien sur ses lèvres à lui. Figeant le temps et l’espace dans ce cimetière au temps déjà stoppé pour l’éternité.
« J’ai soif... »
Miyu frôla du bout des doigts les paupières de Larva.
« Fermes les yeux Larva... »
Il s’exécuta, son souffle aurait dû être accéléré mais il n’en était rien, il était calme.
Même lorsque Miyu planta ses crocs dans son cou.
Une goutte de sang y traça son chemin écarlate.
Puis Miyu reporta son regard enfin clair sur son compagnon, Larva, loin de contrôler ses actes, saisit le visage de la jeune fille entre ses doigts, et rapprocha comme tout à l’heure ses lèvres des siennes. Mais soudainement c’est la jeune fille qui lui saisit le visage et l’embrassa !
Miyu suspendue dans les airs embrassant son serviteur dont les bras entouraient sans le toucher, le corps de la jeune fille.

14 Le triste destin sentimental de la lignée des vampires

Larva était étrangement serein, le baiser de Miyu qui aurait dû l’affoler le laissait calme, il ne souhaitait qu’y goûter le plus longtemps possible.
Miyu aussi ressentait la même chose.
Lorsque Larva sentit que quelque chose clochait, la paix qui régnait sur ce baiser s’étiola à cause de la raison qui refaisait surface peu à peu chez la jeune fille.
Larva voulut réagir mais trop tard, les lèvres de Miyu quittèrent brusquement les siennes, et la jeune fille s’en fût en courant.
Larva tendit la main vers elle, lorsque la jeune vampire eut disparu de son champ de vision il chuchota dans la nuit glaciale le nom de la gardienne des Ténèbres : Miyu...
« Pourquoi ? » Chuchota t-il, en posant deux de ses doigts aux ongles longs et rouges sur ses lèvres.
La peur ? La peur de quoi, d’aimer ?
« Qui est dans ton cœur ? »
« Je ne sais pas. »
Oui, c’était la peur d’aimer, mais pas l’amour que l’on ressent pour des amis, non.
C’est l’amour que l’on ressent pour son bien-aimé.
Miyu a déjà peur d’aimer ses amies humaines... Alors aimer un Shinma...
Elle l’aimait plus que tout au monde depuis le début, mais ce baiser avait montré à la jeune fille ce qu’elle se cachait depuis longtemps.
Parce que les vampires sont les gardiens des ténèbres ils ne peuvent pas se laisser aller à aimer au risque de mettre leur vie en danger et celle des autres. L’amour obscurcirait leur raison et leur jugement, en plus les Shinma utiliseraient ce sentiment contre eux, les rendant si vulnérables qu’il est un jeu d’enfant de les éliminer.
Dans le monde des ténèbres le sentiment d’amour est une faiblesse pour un vampire gardien.
Mais Miyu a d’abord été une humaine avant de devenir vampire.
C’est le triste destin sentimental des vampires : s’empêcher à tout prix d’aimer pour que cela ne se retourne pas contre eux, mais l’ironie du sort veut que les vampires soit la race des ténèbres la plus passionnée et aimante. Alors comment s’empêcher d’aimer quand c’est écrit dans votre sang ?
Larva songea à toute cette logique qu’il devrait appliquer, mais bien que la raison lui soufflât de la faire, ce chuchotement était étouffé par son âme éperdument tombé sous le charme d’un vampire et qui refusait catégoriquement d’écouter la raison.
Par contre le vampire en question était tout à fait rangé du le même avis que la raison.
Cette relation ils l’entretenaient depuis assez longtemps pour savoir ignorer leurs sentiments quand la situation l’imposait. De plus il était son serviteur
Larva se rappela la dispute des filles enclenchée par la plaisanterie de Yukari :
«C’est un super moyen pour éviter des trucs comme le divorce ! »
L’amour pouvait servir à provoquer la perte d’un vampire, mais pas celle d’un Shinma occidental lié par le sang à ce même vampire et de ce fait étant son serviteur !
Larva partit à la recherche de Miyu, bien décidé à lui prouver que cette relation fusionnelle et dangereuse l’était beaucoup plus pour les Shinma perdus en ce monde.

***


« Un baiser... » Chuchota Miyu, assise sur le rebord de la tombe d’un certain Monsieur Riogita.
Le pire c’était qu’elle en première avait ouvert les festivités !
« Après l’amitié, voilà que l’amour vient compliquer ma vie, un vampire amoureux... comme c’est pitoyable ! Comme si j’avais besoin de ça !!
Elle flanqua un coup de poing rageur sur le rebord en pierre de la tombe, ce qui eut pour effet de lui faire une entaille. Miyu fixa sans réelle attention le sang qui coulait de la petite plaie.
« Un vampire amoureux... » Répéta t-elle, avant de lécher sa blessure, il ne s’agit pas d’aimer Miyu !! Mais de faire ton devoir de gardienne comme l’exige ton rang !
Silence glacial...
« Pourtant Larva m’appartient déjà... »
Elle poussa un soupir à fendre l’âme, mon dieu que tout cela était compliqué ! Elle mourrait d’envie de profiter du fait que Larva lui appartenait par le sang ! Mais c’était une faiblesse qu’elle ne pouvait pas se permettre si elle voulait rester en vie !
« Ils doivent tous bien rire aux ténèbres !! » Bougonna t-elle, « la gardienne qui les faits tant trembler n’est plus qu’une ado sentimentale !! Les humains sont des êtres dépendant des autres, je suis un vampire je ne dépends de personne ! »
Mais quel plaisir procure un baiser de Larva !! Quelle paix et qu’elle impression de sécurité, même plus ! Une impression d’invulnérabilité !!
« Invincible près de lui ? Ridicule !
- Et pourtant, » chuchota l’intéressé juste derrière.
« Tu es lassant, » attaqua t-elle plus calmement qu’elle ne l’était en réalité.
« Tu t’es blessée ?
- T’es là depuis longtemps ? Tu n’as pas à espionner ! » Siffla t-elle.
La meilleure des défenses est l’attaque...
Larva était loin d’être impressionné par cette soudaine agressivité à son égard, il alla tout simplement se planter devant sa protégée.
« Quoi ?! Je ne t’ai pas demandé Larva ! Vas voir ailleurs !!
- Qui est dans ton cœur ? » Demanda t-il calmement.
Miyu sursauta violemment et le fusilla du regard.
« Tu vas trop loin !! Ce n’est pas ce genre de question qui faut poser dans ta position !!
- Des menaces ?
- Oui !! Laisses-moi !!
- Tu attaques pour te défendre de quoi ? »
Miyu le fusilla de nouveau mais cela n’avait pas l’air de lui faire de l’effet, elle se téléporta un peu plus loin debout en face de lui, les bras croisés sur sa poitrine.
Si elle devait en passer par une bonne dispute pour mettre fin à ces idioties alors...
« Ce n’est pas à toi de poser les questions, serviteur ! »
Miyu fut mentalement dégoûtée en voyant que la technique du rabaissement ne l’atteignait pas.
Larva lui n’avait nullement l’intention de jouer à ce jeu, il saisissait parfaitement le but de la jeune fille, il répéta simplement sa question à laquelle Miyu répondit par une boutade hérissée.
Ce qu’il pouvait être frustrant !! Il n’était absolument pas vexé par ses remarques !!
Larva commença peu à peu à s’approcher, alors pour le stopper elle multiplia des remarques plus insultantes les unes que les autres :
« Ton ancien Maître ne t’as donc pas appris à respecter tes supérieurs ?! »
« Et vlan !! Dans les dents !! » Pensa t-elle comme dirait Yukari !
« Pas quand il s’agit de gamines frivoles et apeurées, » répliqua t-il, touché cette fois ci.
Il commençait enfin à réagir !!
« Gamine frivole peut-être mais ton supérieur quand même ! Je suis ta Maîtresse tu es le serviteur ! »
Larva la fusilla du regard !
« Un comportement aussi futile ne peut être digne d’une soi-disant maîtresse. »
Miyu s’abandonna complètement à la dispute et se rapprocha de son serviteur si près qu’elle n’avait qu’à tendre la main pour le toucher.
Malgré tout son self contrôle elle fulminait !
« Tu n’as pas le droit de me dire ça ! C’est du lès majesté !! »
Larva aussi d’ailleurs...
« C’est pourtant ce qui vient à l’esprit vu ton comportement !
- Je ne t’ai rien demandé ! C’est dingue ça !! On voudrait être seule, tranquille dans son coin mais non !! Qui arrive ?! Monsieur Larva le Shinma occidental !! Bien sûr !!
- Le Shinma occidental est confus d’arracher la demoiselle à son auto-apitoymant !
- Comment ?! Je n’étais pas en train de m’apitoyer !! Quelle insolence !!
- On aurait cru ! »
Miyu se reprit brusquement, la situation n’allait pas dans son sens alors elle lâcha la boutade :
« Tu es vraiment insupportable !! Comment peut-on aimer un type comme toi ?! Y’a qu’un humain pour le faire !! Et encore !! »
Là ! Maintenant voyons voir si ça marche...
L’imbécile ! Il était tombé direct dans le piège !! Mais elle n’allait pas s’en sortir aussi facilement ! « Un humain... ou un vampire. »
Trop c’est trop...
« Tais-toi !! » ! Lui cria t-elle en le giflant à pleine volée !!
Le bruit violent de l’impact se répandit dans tout le cimetière...
Larva tâta sa joue rouge sans surprise.
Miyu resta pétrifiée.
Un long moment passa.
« Les vampires... ne peuvent pas aimer, » murmura Miyu en plantant son regard dans celui de Larva.
« C’est faux, toi tu en as la possibilité.
- Non !! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu n’en sais rien !! Je ne veux pas t’écouter, tu ne dis que des sottises !! Tu n’es pas un vampire !!
- Mais je te connais par cœur, ton sang hurle en moi ce que ton esprit refuse d’accepter parce que tu as peur.
- Non ! Je n’ai pas peur de ça ! Je n’ai pas peur des Shinma ! Je ne peux pas avoir peur de ça !!
- Tu ne peux pas me mentir, ton sang dit exactement l’inverse de tes paroles. »
Miyu plissa les yeux, elle abandonnait.
« Je ne veux pas aimer...
- Miyu... »
Elle lui saisit brusquement le visage des deux mains et chuchota en plissant les yeux :
« Tout ce que j’ai finit toujours par m’être arraché les Shinma y veilleront ! Même toi Larva.
- C’est faux, le Maître des âmes du Japon ne pourra tolérer la perte d’un atout si précieux pour la Porte.
- Pourquoi ?
- Parce qu’en tant que garde du corps ma mission est de te protéger, et protéger la gardienne revient à protéger encore plus efficacement la Porte : deux fois plus de chance à ce que rien ne la détruise.
- Pourtant tes anciens compagnons ont réussi avec succès.
- Ca aurait été pire si je n’avais pas été là, Night Gia t’aurais tuée de son épée, tu aurais péri bien avant sans ma présence, il n’y a pas qu’un exemple.
- C’est vrai, » concéda Miyu, « mais tout cela est tout de même ridicule... »
Larva se renfrogna.
« Larva... je t’en pris... » Chuchota t-elle, « je ne... »
Mais avant qu’elle puisse terminer sa phrase Larva la serra fort contre lui et murmura :
« Tu as tort d’avoir peur de moi.
- Je n’ai pas peur de toi, je veux juste que l’on reste tranquillement comme ça, que l’on oublie le reste du monde et les Shinma, juste que tu me sers contre toi comme tu le fais maintenant pour que j’ai l’impression de ne pas être seule. Tu es le seul qui me connaisse réellement, je veux ta présence à mes côtés pour pouvoir tout te confier parce que je sais que quoi que je pense ou fasse tu le comprends. Tu es le seul avec qui je laisse mes larmes couler... Tu m’appartiens parce que c’est toi qui m’as éveillée Larva et c’est avec toi que je veux passer l’éternité. Pour que tu ressente ma peine et voie mes larmes parce qu’il n’y a que toi qui puisses apaiser ma souffrance...
- Cela s’appelle l’amour Miyu. »
Elle ne dit rien et se contenta de passer possessivement ses bras autour du cou de Larva.
« Oui... mais... » Murmura t-elle en approchant ses lèvres du cou de son serviteur, « j’ai déjà un amour perdu... »
Elle déposa un baiser sur la marque de ses crocs.
« Quel amour étrange que celui que Miyu me porte... » Pensa Larva.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:37

15 Le concours de Chisato : Calembours en série

« Je sais !! C’est un lapin !! » Clama Yukari.
- Nan ! » Bougonna Chisato.
« Hum, un hippopotame ? » Proposa Hisae.
- Nan !!
- J’suis désolée je vois pas, » abandonna Yukari.
« Pff, moi non plus.
- Mais vous êtes nulles !!
- A quoi vous jouez ? » Demanda Miyu en se baissant légèrement, « c’est quoi ? Un nounours ?
- Ahhh !! Pas toi par pitié Miyu !! »
Miyu cligna des yeux, interloquée, devant son air ahuri Yukari se mit en devoir de lui expliquer : « Chisato dessine mal, » résuma t-elle.
- Nan c’est pas vrai !!
- Mais si ! Même Miyu s’est trompée !
- Ahhh !! » Fulmina Chisato.
L’avant dernier cours de la matinée était celui de dessin, le thème d’aujourd’hui était de dessiner l’image qui interpellait le plus au souvenir d’un rêve.
« Hum, voyons voir... » fit Miyu en saisissant le dessin de son amie et en le fixant l’air concentré.
« Si tu trouves t’as un gage !! » Pouffa Yukari alors que Chisato lui flanquait un coup de coude dans les côtes.
« Tu rêvais de quoi Chisato ? » Demanda Miyu occupée à observer l’œuvre.
« D’eau !! D’une fontaine ou d’un lac, je n’sais plus. »
Miyu réfléchissait, le dessin était effectivement dans les tons bleus, à l’aquarelle, il y était représenté un croissant de lune qui se reflétait sur une espèce de grand lac, sur ce lac était en train de flotter...
« Oulà ! » Laissa échapper la jeune fille.
« N’est-ce pas ! » Fit Yukari, se recevant pour la peine un autre coup de la part de Chisato.
« Bon très bien je lâche le morceau : c’est une graine bleue, vous savez le bijou ancestral le magatama !! » Clama joyeusement Chisato.
Les trois autres la regardèrent d’un air éberlué.
« Hé hé... Ben oui je rêvais d’Izumo... »
Les autres la regardèrent toujours avec le même air.
« Et toi Miyu ? T’es dans ton coin depuis tout à l’heure, qu’est-ce que tu as dessiné ? » Demanda t-elle comme si son amie allait la sortir de cette situation gênante.
« J’ai changé de rêve ! » Sourit t-elle, « j’ai rêvé de fleurs de cerisier et de leurs pétales volants et virevoltants gracieusement dans le vent sous un fond de ciel étoilé avec une magnifique pleine lune !
- Ouha !! Tu nous montres ton dessin ?! » Demanda enthousiaste Hisae.
« Oh oui !! S’il te plaît !! » Clamèrent les deux autres en cœur !
Miyu alla chercher son œuvre et revint en leur tendant joyeusement.
« C’est beau !!
- Merci ! »
‘Ding Dong !’ et tous les élèves se ruèrent vers la sortie.
« Heu... » Fit Yukari en voyant la salle vide.
« On a quoi après ?
- Heu... Je crois que c’est la pause. »
Les trois filles se levèrent et sortirent vers la cours, Miyu sourit et ferma la marche.

***


« Et si on jouait à ‘Partout et ailleurs’ ? » Demanda Yukari du haut de sa branche avec Miyu du haut de leur cerisier favori.
« Non j’ai un nouveau jeu ! ‘Concours de calembours’ !
- Chisato ! Tu vas encore nous massacrer ! Toi et les calembours c’est infernal !
- Non, moi j’y arrive !
- Et toi Miyu tu veux jouer avec moi ? Allô ? Miyu ? Woé !! » Fit Chisato voyant que son amie avait la tête ailleurs, « Miyu ! On joue pas à ‘Partout et ailleurs’ là !! Woé !! »
Yukari secoua une main devant le visage de son amie.
« Allô ?? »
Miyu sourit d’un air épanoui mais toujours dans les nuages.
« MIYU !! » Hurla Chisato.
Miyu sursauta violemment et faillit tomber de sa branche.
« Oui ! » Hoqueta t-elle.
« On se demandait si on jouait à ‘Partout et ailleurs’ ou à ‘Concours de calembours’, » déclara Chisato.
« Des calembours ? » Sourit Miyu.
« Nan Miyu pitié !! » Supplia Yukari.
« Hum, tu sais en faire ? Fais voir ! » Demanda Chisato faisant la sourde oreille à la supplication de Yukari.
« Tu mets tes os dans l’rayon ?
- Heu, oui, » sourit Chisato.
« Comment tu trouves ?
- C’est très laid !
- Oui ce sont tes os dans l’rayon.
- Ah bon ?
- Tu as les oreillons. »
Les trois filles pouffèrent.
« Ah !! C’est pas mal !! Tu fais semblant d’être sceptique.
- Comment ?
- T’es même pas une vraie sceptique !
- Dis tout de suite que j’suis une merde ! » Sourit Miyu.
« C’est pas c’que j’veux dire, je dis que t’es une fausse septique !
- Voilà qui est mieux !! »
Les deux autres rirent à en pleurer !
Miyu sourit de plus belle et enchaîna : « Je vais te dire ce que tu étais dans ton ancienne vie !
- Attends j’ai qu’un carnet !!
- C’est bien c’que dis, tu t’es réincarné ! Dans ton ancienne vie tu étais un oiseau ! »
Yukari et Hisae n’en pouvaient plus !!
« Hey !! T’as vu ce manche !! » Rajouta Chisato.
« Yerk ! Il est laid !!
- De quoi ?
- Le bas du manche !
- Ah ? Le bas du manche ?
- Oui !
- Alors c’est un manche à balai !
- Arrêtez !! » Craqua Hisae qui pouvait à peine respirer tellement elle riait !! « Stop !! Pause !!
- Pitié !! » Renchérit Yukari en se tenant à l’épaule de Miyu.
Chisato et Miyu se regardèrent et éclatèrent de rire.
Toute la petite bande rit de bon cœur.
Quand Miyu sentit quelque chose d’étrange.
« Qu’est ce que c’est ? » Murmura t-elle.
« Quoi ? Qui a t-il ? » Demanda Chisato.
« Une présence... Inconnue.
- Encore ?? Un esprit-hurleur ??
- Non, autre chose. »
Miyu sauta de l’autre côté de l’arbre et avança de quelques pas.
Les filles la rejoignirent.
Soudain apparut la présence...
Miyu hoqueta de surprise, les filles restèrent coites.
Car devant elles venait de passer et de s’évaporer...
La jeune Miyu, dont les yeux dorés étincelaient de souffrance...
Vêtue d’un kimono beige mi-long et à manches larges, avec une ceinture rouge un peu large nouée sur le côté. Les cheveux au vent...
La jeune Miyu.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:38

16 Fantômes d’une vie passée

« Miyu !! » Hurlèrent les filles en lui courent après alors que leur amie venait de partir en trombe.
« C’est un bolide !é Bougonna Yukari, « mais je t’aurais !! »
Aussitôt dit aussitôt fait, Yukari plaqua Miyu à terre.
« Nan !! » Ordonna Yukari en retournant Miyu sur le dos alors que celle-ci tentait de s’échapper. « Bouge plus !! Ca sert à rien de courir Miyu ! Elle a disparut ! »
Miyu la fixa de ses yeux devenus dorés, puis hocha la tête, elle et Yukari se relevèrent.
Hisae et Chisato les rejoignirent tant bien que mal.
« C’était... Miyu ? Bafouilla Chisato, hors d’haleine.
« On dirait bien, mais...
- Miyu ?? Mais elle était si différente !! Pas du tout comme aujourd’hui !
- Ses yeux, elle semblait complètement paumée et triste... Une âme errante écrasée par la peine... »
Les trois filles se tournèrent en un bloc vers Miyu qui avait la tête baissée et ses yeux dorés n’étincelaient plus.
« Qui c’était ? » Demanda Chisato d’une toute petite voix. N’osant accepter l’immense souffrance qu’elle avait elle aussi lue dans les yeux de l’apparition.
« C’était moi. »
Chisato sursauta, déglutit et fronça les sourcils pour se donner le courage d’en entendre plus.
« Toi ? Comment ça ? » Demanda Hisae en posant une main sur l’épaule de la jeune fille vampire.
« Moi un peu après mon éveil, moi juste après avoir bu le sang de maman.
- Oh Miyu ! » Souffla Hisae tandis que des larmes commençaient à rouler sur ses joues.
Chisato craqua et pleura, Yukari malgré tous ses efforts finit par l’imiter.
Mais seule Miyu refusa de le faire, elle observa ses amies pleurer.
« Allez-vous un jour par vous y habituer ? » Chuchota t-elle, « les larmes ne servent à rien, elles ne font que rajouter à la peine.
- Oui... » Renifla Hisae, « tu as raison, à pleurer comme des fontaines nous ne sommes pas utiles.
- Oui c’est vrai, cesse de pleurer Chisato, » fit Yukari en s’essuyant les yeux du dos de la main.
« Ok, attends j’essaye, mais toute cette peine dans tes yeux Miyu !! Ce destin est vraiment injuste et cruel !!
- Qui a dit qu’il ne l’était pas, » murmura t-elle.
Chisato retrouva un brin de fierté et sécha ses pleurs en déclarant :
« C’est un coup du Shinma !
- Non, quoi qu’il fasse, il ne peut pas toucher à mes souvenirs, pas de cette manière, non je crois que c’est un test, ce n’est pas fini mais je ne veux pas le passer ici.
- Attends Miyu ! C’est peut-être pour nous aussi !! On vient avec toi !! » Déclara Yukari.
- Très bien, de toute façon avec cette pénurie de profs vous ne manquerez pas grand chose.
- Cesse de t’inquiéter pour nous ! Allez on y va !! »
Elles s’éclipsèrent discrètement toutes les quatre du collège pour se rendre au cimetière.
« Heu, j’aime pas les cimetières, » dit Chisato.
« Qui les aime ? » Demanda ironiquement Yukari.
« Il fait jour, n’ai pas peur ! »
Mais sans prévenir, Miyu appela à elle son monde spirituel et remplaça son uniforme par son kimono blanc et aussitôt l’apparition se montra.
La jeune Miyu s’avança vers Miyu et posa une question d’un ton des plus doux qui surprit les trois filles :
« Tu rêves ?
- Non.
- Et elles ?
- Non.
- Le Maître m’appelle déjà mais je ne veux pas y aller.
- Tu répondras à son appel, ton sang de vampire s’est éveillé.
- Je ne veux pas y aller, je ne veux pas être un vampire !! » Hurla la jeune Miyu.
Les filles furent choquées de ce cri désespéré, Miyu serrait les dents.
La jeune Miyu s’évapora.
« Miyu ? » Appela Chisato inquiète.
C’est alors que des petits rires d’enfant résonnèrent dans l’air.
Miyu recula d’un pas, effrayée soudainement.
« Miyu ?! Qui c’est maintenant ?! » Demanda Yukari paniquée comme les deux autres par le teint des plus pâle de Miyu.
« Hihihi !! »
De derrière un arbre apparut la toute petite Miyu vêtue d’un kimono rouge mi-long et aux manches larges, les cheveux libres coupés au carré, courant après un ballon rouge transparent.
- Ah ! Attends !! Hihihi !!
Soudain la petite Miyu tomba et se blessa au genou, saisie d’un instinct maternel, Chisato marcha d’un pas pressé vers la petite, s’agenouilla en face d’elle et lui demanda si ça allait :
« Je me suis fais mal ! » Bougonna d’une toute petite voix l’enfant.
« Ici ? » Demanda Chisato d’une voix douce en désignant du doigt le genou légèrement rougi.
Miyu et les filles furent sidéré de la spontanéité de Chisato à l’égard d’un esprit qui pouvait très bien être un démon.
« Oui.
- Tiens un bisou et tu seras guérie ! » Fit Chisato en déposant un petit baiser sur le genou, ça va mieux ?
- Oui ! » Sourit la petite Miyu, « merci !!
- Tu t’appelles comment ?
- Miyu !
- Miyu comment ? »
Soudain sous cette question, la scène changea, la petite Miyu disparut et réapparut un peu plus loin, pleurant et serrant dans ses petites mains un oiseau mort. Chisato se leva pour rejoindre l’enfant mais au même moment Larva apparut un genou à terre en face de la petite Miyu et lui demanda : « Miyu, pourquoi pleures-tu ?
- Mon oiseau, » renifla t-elle, « il est mort, je le serre dans mes mains pour le réchauffer mais il reste froid, il ne bouge pas !!
- Larva... » Chuchota Miyu, « viens c’est assez... viens... Larva... »
Elle tomba à genoux, fixant la scène les yeux écarquillés, Hisae et Yukari s’agenouillèrent à ses côtés toutes aussi hypnotisées. Il se déroulait sous leurs yeux un moment de la vie humaine de leur amie, Chisato, elle ne bougeait pas d’un pouce totalement fascinée.
« Rien n’est éternel dans ce monde c’est pourquoi l’instant est magnifique, cet oiseau doit s’en aller car il a fini de vivre cet instant merveilleux, » dit Larva d’une voix tendre.
« Alors moi aussi je le rejoindrai un jour ! » Déclara la petite Miyu en pleurant et en se jetant au cou de Larva.
« Mais oui, bien sûr, » chuchota t-il en la serrant contre lui.
« Larva... viens je t’en supplie... C’est assez... » chuchota Miyu anéantie.
« Hisae on doit s’échapper d’ici ! Miyu est à bout ! » Paniqua Yukari.
« On ne peut pas, Miyu seule peut nous en faire sortir... »
Chisato revint auprès de ses amies, tout aussi paniquée qu’elles.
Mais ce n’était pas fini...
La petite Miyu disparut ainsi que Larva au profit de la jeune et de la mère de Miyu. Une jolie jeune femme au long visage et au nez fin, aux même yeux marron que ceux de sa fille, ses cheveux longs étaient cernés d’un foulard de soie violette et coiffés en chignon. De nombreux cheveux s’échappaient ce qui soulignait la beauté pâle du visage, elle portait un très long kimono violet et un veston beige à manches larges.
« Non ! Pas ça !! » Hoqueta Miyu.
« Sa mère ? » Chuchota Hisae.
La jeune Miyu aux yeux dorés rendus inexpressifs par la soif s’approchait de sa mère en tendant la tête vers son cou.
Les trois filles remarquèrent avec effroi que la mère de Miyu avait une dague dans la main qu’elle dissimulait derrière son dos.
« Maman j’ai tellement soif... J’ai soif de sang...
- Viens Miyu, je vais te donner mon dernier amour... en faisant mon devoir de mère.
- Du sang ! » Chuchota Miyu en plantant ses crocs dans le cou de sa mère.
Les filles poussèrent un cri horrifié, car la dague tomba de la main de la mère qui chuchota en fermant les yeux tandis que ses larmes roulaient sur ses joues : « Miyu... Je t’aime... »
Après un long moment, la mère de Miyu tomba dans un bruissement au sol...
...morte...
La jeune Miyu les yeux écarquillés, porta le bout de ses doigts à ses lèvres tâchées de sang dont une goutte traça son chemin vermillon sur le menton.
« Maman... Tu voulais me tuer avec cette dague ? Pourquoi ? Pourquoi tu ne l’as pas fais ?! Maman... » Murmura t-elle.
Puis dans un cri elle cacha son visage entre ses mains et pleura.
Ainsi disparut l’apparition.
« Mi... Miyu, » hoqueta Chisato.
« Larva... Larva... » pleura t-elle.
Et Kaoru apparut à son tour, il fixa Miyu et elle le fixa les yeux écarquillés.
« Kaoru... » fit-elle.
Les filles sursautèrent violemment.
Kaoru était un beau jeune homme de taille moyenne aux cheveux épais, cours, noirs et en bataille, le visage ovale et un peu rond, les sourcils noirs et un peu épais, de grands yeux marron. Il portait l’uniforme noir de l’époque, il était debout en face de Miyu et il lui sourit doucement.
« Miyu, viens prend ma main, » fit-il en lui tendant la sienne.
« Kaoru...
- Pourquoi tu pleures ? » Demanda t-il inquiet, « viens là je vais te consoler, Miyu dis moi pourquoi tu pleures. »
Miyu était complètement perdue, anéantie, alors elle posa sa main dans celle de Kaoru, il la serra doucement et aida Miyu à se lever.
« Miyu pourquoi tu pleures ?
- Kaoru je... »
Kaoru l’attira à lui et la serra gentiment contre lui.
« Je suis là, tu peux tout me dire. »
Miyu se pelotonna contre lui.
« Kaoru...
- Oui ? Allez dis-moi, ne pleure plus je suis là.
- Kaoru je suis... »
Mais avant qu’elle puisse continuer sa phrase, Kaoru disparut brusquement et Miyu se retrouva à genoux.
« Non... » Fit-elle en se relevant.
Elle fit quelques pas, hagarde, les filles n’osèrent pas bouger.
« Non... »
Puis dans un souffle, elle tomba enfin.
« Miyu !! » Cria Yukari.
Mais avant qu’elles arrivent auprès de leur amie, un autre fantôme apparut : La jeune Miyu qui portait son uniforme et ses livres de classe.
Soudain Larva apparut.
« Ha ! Qui êtes-vous ? » Demanda Miyu en serrant ses livres contre elle.
« Miyu je te connais depuis ton enfance, et j’aurais dû faire ça... depuis le début mais je ne peux plus te laisser plus longtemps...
- Qui êtes-vous ? » Répéta t-elle en lâchant ses livres.
« Je suis Larva, pour nous les âmes des ténèbres, je dois te faire reposer éternellement, je dois endormir ce sang, » répondit-il en tendant une main vers elle.
« Vous allez me tuer ? Pourquoi ?
- Miyu, ton sang, » dit-il en s’approchant d’elle.
Chisato, Yukari et Hisae autour d’une Miyu inconsciente restaient muettes d’effroi.
Soudain Larva attaqua !
« Non !! » Cria Miyu en se dégageant pour éviter, « Aïe ! »
Larva lui avait fait une entaille à la paume de sa main.
Miyu fixa le filet de sang qui s’échappait de la plaie.
Les filles entendirent des palpitations.
Soudain...
« WAAAAA ! »
En même temps que ce bruit étrange, les yeux dorés de Miyu brillèrent pour la première fois.
« Miyu ?! » Paniqua Larva, alors qu’elle se jetait sur lui, plantant ses crocs dans son cou et buvant son sang.
Un instant après, Larva qui avait échoué, échangeait son sang avec celui de la jeune fille et devint son serviteur.
Les filles sentirent que le test était terminé.
« C’est... comme ça que Miyu est devenue... » Chuchota Chisato.
« Larva... il devait la tuer mais... » Fit Yukari.
« Il s’était déjà attaché à elle... C’est pour ça qu’il avait attendu si longtemps... » Ajouta Hisae.
« Alors c’est bien lui qui l’a éveillée.
- On vient de voir l’éveil de Miyu ?
« Miyu !! » Murmura Larva en arrivant brusquement.
Il arriva en premier et posant un genou à terre il prit le corps de la jeune fille dans ses bras.
« Larva !! A quoi tu sers si tu ne viens pas quand Miyu t’appelle !! » Explosa Chisato hors d’elle.
Elle arriva en courant et tomba à genoux en face de Miyu et gifla le jeune Shinma avec une violence qui choqua les deux autres.
« Chisato ! Ce n’est pas sa faute « ! Protesta Hisae.
« Elle t’a appelé !! Elle n’a pas cessé de t’appeler !! Et toi tu n’arrivais pas !! Tu parles d’un garde du corps !! Et c’est toi qui l’as éveillée !! On a tout vu !! Tu voulais la tuer !! »
Sa main partit comme un ressors mais Larva lui attrapa le poignet au vol.
« Elle m’avait fermé l’accès, je n’ai pas pu entrer, » fit Larva, « troublé parce que les filles avaient vu l’éveil de Miyu.
« Tu mens !! Miyu ne ferait jamais une chose pareille !
- Peut-être quand revivant ses souvenirs, Miyu l’a malencontreusement fermé, » proposa Hisae.
« Non, ses souvenirs l’ont fermé, » détrompa Larva, soudain il écarquilla les yeux, « quel genre de souvenirs ?! » Demanda t-il brusquement, effrayé à l’idée que les trois amies aient vu autre chose.
« Heu, » fit Hisae dérouté, « on a d’abord eu droit à une rencontre avec une jeune Miyu, ensuite avec la toute petite Miyu qui a parlé avec Chisato après s’être blessée, puis avec toi et la petite Miyu encore quand son oiseau était mort. »
Larva plissa les yeux au souvenir de cette rencontre.
« Ensuite on... On a vu la jeune Miyu buvant... Buvant le sang de sa mère, » balbutia t-elle, « et ensuite ont a vu... Ka... Kaoru, il a voulu consoler Miyu mais lorsqu’elle a commencé à lui parler il... Il a disparut. Elle s’est évanouie, juste après on t’a vu toi et Miyu et comment elle est devenue vampire et toi son... son... son... serviteur, » bafouilla t-elle, « et tu es arrivé. »
Larva ne dit mot et baissa la tête vers Miyu.
« Qu’est-ce que ça veut dire tout ça hein ?? Qui est assez cruel pour lui faire ce genre de test ?! » Agressa Yukari.
« C’est le sortilège Shi, le Miroir, après les questions qu’il pose dans un rêve il passe en revu dans une série d’apparitions tous ceux susceptibles d’être dans le cœur de sa cible.
- Ca ne nous dit pas qui a lancé ce foutu sort !! » Cria Chisato.
« Il n’y a aucun moyen de le savoir malheureusement. »
Sur ce il caressa la joue de la jeune fille vampire.
« Merci à vous trois, sans vous Miyu se serait perdue dans le sortilège.
- Quoi ?! » Firent-elles en chœur.
« Miyu a raté le test, son âme si elle s’était sentie véritablement perdue et seule, aurait été désintégrée par le sortilège, votre amitié l’a sauvée.
- Pourtant elle était anéantie... » fit Hisae.
« On était peut-être la bouée de sauvetage ! La batterie de secours ! » Fit Yukari.
« Peut-être, » dit Chisato en prenant dans sa main celle de Miyu et en la serrant contre son cœur, « mais il n’y avait sûrement pas que nous pour jouer les batteries de secours, » fit-elle en fixant d’un air entendu Larva.
Elle réussit à le faire rougir !! Il mit expressément son masque !!
Les trois filles rirent de bon cœur, soulagées.
Peut-être que bientôt leur amie deviendra invincible ?

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:39

17 Petit briefing sur les Shinma

« Hum, » fit Miyu en ouvrant les yeux.
Elle était dans les bras de Larva adossé contre un des arbres noirs de son monde.
Larva s’était assoupi mais les filles étaient bien réveillées, avant que Chisato n’ouvre la bouche Yukari et Hisae la firent taire en plaquant leurs mains dessus.
Miyu les ignora totalement et observa Larva, en bon gardien il l’entourait de ses bras même si cette précaution était inutile dans le monde de Miyu car personne ne pouvait y entrer ou en sortir sans son accord. Larva avait le sommeil léger alors Miyu choisit de se contenter de l’observer, qu’il était beau !! Gentil, doux, affectueux, tendre, fidèle et loyal, tout du serviteur et du compagnon parfait ! Miyu posa sa main sur la sienne doucement mais possessivement.
Loin d’être naïves en ce domaine, les filles saisirent parfaitement le nouveau lien qui unissait la jeune fille vampire et le Shinma occidental. Chisato ne put s’empêcher de pouffer de ravissement malgré les mains plaquées sur sa bouche de ses amies.
Larva ouvrit immédiatement les yeux avec calme et poussa un soupir lorsqu’il se rendit compte que c’était les filles qui l’avaient ‘encore’ réveillé.
« Chisato !! T’es vraiment chian...
- Yukari !! » Coupa Hisae.
« Larva merci, les filles aussi, sans vous j’aurais été perdue.
- Co... Comment tu sais que c’est nous ? » Demanda Chisato.
« C’est logique voyons !! » Se moqua Yukari en flanquant une claque dans le dos de Chisato, « comment veux-tu être sauvée par l’amitié que tu entretiens avec tes amis et par l’autre chose que tu entretiens avec tu vois c’que j’veux dire » fit-elle avec un clin d’œil à Hisae, « si tu n’es pas au courant que tu l’entretiens !!
- En d’autres termes Chisato, comment veux-tu être sauvée par tes amies et par tu sais qui si cette amitié et cet tu vois ce que je veux dire, n’est pas réciproque.
- Bon en clair si t’es pas au courant que t’as des amies et qu’en plus t’as un amoureux t’es pas sauvée ?! » Clama impatiente Chisato avec un sourire jusqu’aux oreilles
Miyu devint rouge comme une pivoine et cacha son visage dans la cape de Larva qui affichait un petit sourire.
« Bon, il faudrait quand même s’en occuper du Shinma non ? » Fit Yukari les poings sur les hanches.
« Faudrait oui, il nous a assez embêtées comme ça ! » Renchérit Hisae.
« Yukari !! Je suis sûre que tu ferais un bel effet avec un pieu !! » Sourit Chisato.
Les deux autres la mitraillèrent du regard.
« Ok, ok, je suis sérieuse c’est pas la peine de s’énerver !
- Oh, il n’est que seize heures ? » Fit Yukari en regardant sa montre.
« Je vais nous ramener dans le monde réel. »
Aussitôt dit aussitôt fait, retour au cimetière.
« Brrr !! J’ai vraiment horreur des cimetières !!
- Je propose qu’on réfléchisse devant un verre de limonade autour d’une table dans un salon de thé, » dit Hisae en levant la main.
« Chuis pour !! Je meurs de faim !!
- Chisato on n’y va pas pour manger mais pour réfléchir sur un plan, » rappela Yukari à l’écervelée.
« Et alors ? On réfléchit mieux le ventre plein ! Enfin pour ma part.
- Chisato n’a pas tord moi je suis d’accord.
- Ok, toutes avec moi pour une Berezina party !! Et toi Miyu tu viens avec nous !!
- Et bien...
- Allez !! » Grogna Chisato.
Elle et Yukari saisirent les mains de Miyu et la traînèrent à leur suite.
« Mais !! Attendez !! Hey !! Et Larva ?!
- Allez !! Allez !! Lui je le vois mal dans un salon de thé, avec ses cheveux il pourrait passer pour un punk, » osa Chisato.
« Chisato !! » S’indigna Miyu.
Peine perdue, Chisato avait hâte de quitter ce lieu lugubre même en plein jour.

***


« Ca fait du bien !! » Déclara avec force Chisato en s’étirant.
« Peut-être qu’après ta dizaine de glaces on pourrait commencer à réfléchir ?! » Grogna Yukari.
« Hum, hum !!
- Parfait !! Bon alors ?
- Il faut d’abord énumérer tout ce que l’on sait sur notre Shinma, commença Hisae. »
Les filles étaient assises autour d’une petite table en métal peint en blanc à l’extérieur de leur salon de thé favori, chacune avait commandé une glace et une limonade mais Chisato comme à son habitude ne s’arrêtait pas qu’à une. Miyu elle n’avait rien touché, encore trop troublée par sa rencontre avec le ’souvenir’ de Kaoru.
« On ne sait rien, voilà qui résume bien nos connaissances n’est-ce pas Hisae ?! » Fit Yukari.
« Ha ha, très drôle, non nous savons juste que ce Shinma est une Shinma et qu’elle était la maîtresse de Minumi Fujisawa.
- En bref, rien.
- Non, c’est un début au contraire ! Minumi nous a dit que nos âmes raviront sa maîtresse, peut-être que quelque chose empêche la Shinma de se nourrir elle-même ?
- Yerk ! Mais de quoi naissent les Shinma pour se nourrir d’âmes ? » Fit Chisato.
« Les Shinma sont des âmes des ténèbres, ils se nourrissent des sentiments humains, de l’énergie de ces sentiments aussi mais surtout des âmes. Normalement ils sont endormis dans les ténèbres mais parfois ils les quittent. Ils deviennent alors des âmes perdues et c’est à moi de les chasser, et aux gardiens de seconde catégorie de veiller à ce que certains Shinma éveillés mais dociles ne quittent pas les ténèbres.
- Qu’est-ce qui fait qu’un Shinma endormi s’éveille et quitte les ténèbres ? » Demanda Hisae.
« La souffrance qui se dégage du monde des humains les attire, les Shinma ou Dieux-Démons portent bien leur nom : en tant que dieux ils tentent d’apporter du répit aux humains en leur donnant un cadeau merveilleux qui souvent s’avère empoisonné. Car en tant que démons ils se nourrissent de l’énergie de leur proie et de leur âme ce qui les tue.
- Mais comment peuvent-ils se nourrirent de l’âme humaine s’ils ressentent des sentiments ?
- C’est comme si je te demandais pourquoi tu as besoin d’air pour vivre. C’est une nécessité, mais détrompe-toi, peu d’âmes des ténèbres ressentent de regrets en se nourrissant d’un humain, n’oublie pas d’où ils viennent. Ce sont plus des démons que des dieux.
- Peu de Shinma doivent préférer rester aux ténèbres plutôt qu’aller gambader la campagne pour un encas, » remarqua Yukari.
« C’est vrai, même parmi les gardiens.
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Et bien, Ranka qui m’a sauvée la vie est une gardienne secondaire honorable et exemplaire, elle punit les Shinma qui sont en retard pour rentrer aux ténèbres comme Ichirô, un petit loup-garou Shinma de second ordre. Ami de Ranka elle l’a autorisé à sortir des ténèbres de temps en temps mais il doit rentrer à une heure fixe, et s’il a le malheur d’être en retard ou si elle est persuadée qu’il a fait une bêtise, il est bon pour un petit bout de temps en prison. Le temps de se repentir.
- Ouch ! Puni de sortie et en plus jeté en prison ! Elle est inflexible cette fille !!
- Et pour les mauvais gardiens ?
- Reiha fait partie des Yuki-Onna...
- Les filles-neiges de la légende ?! Ces filles qui utilisent la magie de la glace, du blizzard et de la neige ?! » Coupa fort enthousiasmée Hisae.
« Oui, et bien Reiha est une gardienne de troisième ordre mais elle se complait à faire mon devoir pour me corriger.
- Mais alors quelle est la différence avec toi ? Pourquoi elle n’est pas comme toi ?
- Parce que la lignée des vampires et la seule à pouvoir garder et protéger la Porte du Monde des Ténèbres de part leur puissance. Ni esprit ni humain.
- Ah bon ! » S’étonna Yukari.
« Il est vrai que les vampires ont toujours été entre deux mondes : celui des vivants et celui des morts ou plutôt des esprits, » remarqua Hisae, alors que les Yuki-Onna sont complètement encrées dans celui des esprits.
« T’en sais des choses Hisae ! » S’étonna Chisato, « t’as lu tout ça dans les livres ?
- Ben avec mon grimoire j’en ai appris des choses...
- Alors cette Reiha, pourquoi c’est le capt’ain de la bavure ? » Demanda Yukari.
« Parce qu’elle ne tient jamais compte de la vie humaine, pour elle renvoyer un Shinma vaut n’importe quel nombre de vies humaines sacrifiées. Même si elle aurait pu l’éviter facilement.
- Ok, je préfère Ranka, l’autre je veux même pas la voir !
- Le rôle des gardiens et de chasser les Shinma et pas d’éradiquer la race humaine.
- Shinma... Mmm ! Il y a un passage mentionnant les Shinma dans mon grimoire : ‘Shinma, êtres surnaturels qui dévoreraient le cœur des hommes et les mèneraient à la destruction. Depuis des temps immémoriaux, ils sont enfermés dans les Ténèbres, cependant, les Shinma qui se sont perdus, secrètement vivent dans notre monde. Ils y vivent dans un espace entre la nuit et le jour. Il y a un gardien qui retournerait les Shinma perdus aux Ténèbres.’
- C’est le passage que tu nous as lu quand on a découvert l’identité réelle de Miyu non ? » Fit Chisato.
« Comment se fait-il qu’il y ait mention des Shinma dans ton livre Hisae ?! » Demanda Miyu.
« Aucune idée.
- On parle de la nature des Shinma, des bons et mauvais gardiens on a même maintenant un briefing détaillé sur tous les Shinma et on n’en sait beaucoup maintenant. Mais on sait toujours pas comment nous débarrasser de celui qu’ont se coltine en ce moment !! » Rappela Yukari en pianotant sur le rebord de la table.
« Ah oui !
- C’est vrai.
- Ca ne sert à rien, on ne sait pas comment l’attirer, je ne sais pas son nom ni ses particularités, c’est trop tôt, il faut attendre d’en savoir plus avant, » déclara Miyu.
« Pourquoi t’as besoin de son nom ? Demanda Chisato.
- Parce que pour renvoyer un Shinma d’où il vient, il faut d’abord que je l’identifie : que je l’appelle par son nom et que je l’écrive avec ma magie quelque part pour détruire ses pouvoirs.
- Ca facilite la tâche quand il est puissant et qu’il a une magie d’attaque, » ajouta Hisae.
« Ah d’accord !
- Mais pour un clan spécial : le clan des Bird Shinma, qui ne désirent plus rien de mieux au monde que de me tuer, cette technique est difficile à appliquer, ils sont trop discrets dans leur rapport avec l’être humain.
- Oh !
- T’as déjà eu affaire à eux ? » Demanda Chisato.
- Oui, et pas un petit groupe en plus, heureusement j’ai réussi à m’enfuir avec Larva et le clan des Epouvantails s’est occupé d’eux.
- Oui, les serviteurs de la Porte.
- Ca s’est fini par une boucherie ?
- Je ne sais pas.
- Bien, puisque nous manquons d’infos sur notre Shinma du moment, je propose que l’on rentre chez nous, et puisqu’il faut attendre, que nous attendions, » clôtura Yukari
« Ok !
- Parfait, moi pour ma part je vais voir dans mon grimoire si j’ai des indices.
- Oui, reposez-vous bien, » fit distraitement Miyu.
« Woé ! A quoi tu penses ?
- A... rien laisses tomber Chisato.
- Kaoru je suppose, » fit négligemment Yukari en se levant avec les deux autres.
Miyu se contenta de hocher la tête.
“A demain !! Bye Bye Miyu !! Firent les trois filles en quittant le salon de thé.
Miyu resta assise sans bouger, attendant que les filles sortent de son champ de vision et dit : « Au revoir. »

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:41

18 Kaoru...

« Larva ! » Appela Miyu de retour dans son monde spirituel.
Larva apparut masqué à quelques pas de la jeune fille qui s’avança vers lui par lévitation.
« Larva, quel genre de Shinma doit utiliser un humain pour lui rapporter des âmes ?
- Un de ceux qui ne peuvent pas les regarder sans aspirer leur âme.
- Un Shinma qui ne contrôlerait plus son pouvoir ?
- C’est ça, ce genre de phénomène arrive très rarement.
- Mais pourquoi n’y arrive t-il plus ?
- Certains Shinma arrivent à un degré de puissance tel qu’ils ne peuvent parfois plus la contenir, ils sont en ‘surcharge’ mais ils restent des adversaires mortels.
- Ah bon, » fit distraitement la jeune fille en s’adossant contre Larva et en lui retirant son masque.
Larva vit qu’elle le fixait intensément mais ses yeux dorés étaient voilés, elle soupira et caressa la joue du jeune Shinma.
« Tu danses avec les flammes mais jamais elles ne te touchent ? » Demanda doucement Miyu.
« Elles illuminent et réchauffent le monde obscur et glacé des ténèbres, celui qui recherche leur chaleur jamais ne sera mordu par elles, » répondit Larva.
« Je regrette que les filles aient vu mes souvenirs, surtout quand j’ai bu le sang de maman.
- Pourtant elles ont l’air d’avoir accepté.
- Elles font tout pour ne pas me paraître troublées mais je sens leur malaise.
- Ne t’en fais pas pour elles, je crois qu’elles préfèrent en savoir le plus possible sur toi, cela renforce votre intimité.
- Oui... s’en doute.
- Je suis désolé, j’aurais pu t’éviter de subir toute cette souffrance. Tu étais anéantie, » soupira Larva honteux d’avoir failli à son devoir et d’avoir laissé la jeune fille vampire en proie à tous ses souvenirs et à sa peine.
Miyu ne répondit pas mais elle commençait à craquer, elle se tourna et se pelotonna contre Larva pour tenter d’étouffer un sanglot.
Triste, Larva la serra contre lui.
« Kaoru... » sanglota t-elle.
« Que s’est-il passé avec lui ? » Demanda doucement Larva.
« Il ne faisait pas comme les autres souvenirs, il m’a parlé à moi, moi maintenant et il s’inquiétait comme il s’est toujours inquiété pour moi !! Il m’a demandé pourquoi je pleurais et il m’a tendu la main et il m’a serrée contre lui !! Avec toute cette gentillesse dont il était capable à mon égard !!
- Miyu...
- Il a toujours été très gentil avec moi, mais ce... Ce souvenir il... Ce fantôme c’était Kaoru.
- Miyu...
- Et juste quand j’allais lui parler... Il a disparu... Pourquoi Larva ?! Pourquoi ?! Larva...
- Je ne sais pas, s’en doute parce que le souvenir s’arrêtait ici.
- Kaoru me manque maintenant.
- Ne pleure plus, tu ne peux rien y changer.
- Je n’ai fait que pleurer ces temps-ci... Tu parles d’une gardienne... »
Larva ne dit rien, Miyu se dégagea et vola jusqu’à une branche d’arbre sur laquelle elle s’assit et saisit la boule de cristal qui y trônait.
« Tu as raison, je ne dois pas pleurer ce n’est pas le moment, » chuchota t-elle en faisant légèrement léviter la boule au-dessus de ses mains.
Larva la rejoignit sur la branche, la boule de cristal se mit à briller et à diffuser une lumière rouge douce.
« Nous avons un Shinma dont il va falloir s’occuper... Si c’est lui qui a osé lancer ce sortilège il sera très sévèrement puni. »
La boule se transforma en flamme qui dansait d’une faim impatiente de dévorer lentement sa proie...
Ca laissait tout dire sur les intentions de Miyu envers la Shinma.
« Mais tu ne sais rien de lui.
- J’ai l’intention de lui trouver un appât, un nouveau pion.
- Qui ? »
Miyu plissa des yeux, son plan se dessinant peu à peu plus précisément dans son esprit, et répondit :
« Rei Onocha, une fille de ma classe qui n’a pas d’amis et qui est assez désespérée pour attirer un Shinma... Dommage j’avais voulu lui offrir le rêve éternel... »
Elle fixa sa flamme.
« Il va être temps pour Rei de dire bonne nuit, » chuchota t-elle avec froideur.
Les yeux dorés brillèrent de détermination et un sourire se dessina sur les lèvres de la fille qui chasse les Shinma...

19 La stratégie de la chasseuse de Shinma

« Je me demande... Miyu n’est pas encore arrivée ?
- Nan Chisato, elle est très en retard ce matin c’est pas dans ses habitudes, » répondit Hisae.
A ce moment là Miyu entra dans la salle de classe accompagnée de Rei Onocha, bien heureusement le professeur n’était encore pas arrivé et il s’était mis à pleuvoir : le ciel était noir des nuages qu’il portait.
Rei était une fille assez mignonne : cheveux noirs très courts sans frange qui lui encadraient le visage, yeux marron, visage rond, nez fin et parsemé de taches de rousseurs, elle était extrêmement timide.
« Hey ? Qu’est-ce que Miyu fabrique avec Onocha ?? » Chuchota Yukari.
« Et en plus elle ne vient même pas nous dire bonjour !! » Renchérit Chisato en serrant les poings devant elle.
Voyant que la flamme de l’espionnage s’était allumée dans les yeux de ses deux amies Hisae paniqua et chuchota d’une voix serrée : « Hey !! Arrêtez !! Nous ne pouvons pas espionner la conversation de Miyu !! »
Peine perdue.
Miyu était en train de proposer à Rei de passer l’après-midi avec elle vu que les cours cessaient à la fin de la matinée.
« Vous êtes gentille mademoiselle Yamano, je ne sais pas quoi répondre... » Rougit Rei.
« Accepte tout simplement et appelle-moi Miyu, je t’appellerai Rei d’accord ?
- D’ac... D’accord !! »
Elle hocha vigoureusement la tête en rougissant tout aussi fort.
« Pourquoi rougis-tu comme cela Rei ? Tu as mal quelque part ? » S’enquit gentiment Miyu en souriant légèrement.
« Heu... Non, non, je n’ai mal nul part, je rougis de votre gentillesse à mon égard, personne ne me parle ni même me regarde ici je me sens ignorée. »
« Juste !! Cette fille est exactement le genre de proie que choisie la Shinma !! Les personnes se sentant ignorées, » pensa Miyu.
« Ne rougis pas comme ça, puisque toi et moi allons nous balader ensemble après les cours !! » Sourit t-elle.
« Merci beaucoup Miyu ! »
Le prof entra tout dégoulinant d’eau dans la salle et sonna le début des cours.
« Toutes à vos places !
- Ne me remercie pas mais soit prête pour tout à l’heure, » chuchota Miyu avant de retourner à sa place.
« D’accord ! »
Chisato à sa place attendit que Miyu s’assoit à la sienne avant de lui donner discrètement un petit mot.
Miyu le déplia et lut : « Depuis quand tu fais des plans avec Rei sans nous ?? Yukari pense que tu veux te servir de Rei pour le Shinma ! C’est vrai ? »
Miyu fut surprise que Yukari ait saisi ses intentions aussi vite et bien, elle griffonna une réponse sur le même papier au verso et le donna plus discrètement que Chisato à celle-ci sans la regarder.
Chisato sentit que l’heure n’était plus aux confidences entre amies mais aux cachotteries avant même de déplier le papier et de lire : « Ce que je fais ou pas avec Rei ne vous regarde pas. »
Rouge de colère Chisato refila le papier honnit à Hisae qui le lut à son tour, rougit aussi et le redonna à Yukari qui le lut et se mit à taper du pied nerveusement.
Ca allait chauffer pour le matricule de la jeune fille vampire...

***


Il se mit à pleuvoir à grosses gouttes à l’heure de la récréation matinale donc la cours extérieure était vide par contre celle de l’intérieure se retrouvait bondée !
Les quatre filles étaient assises sur le même banc au fond à droite dans une configuration bien particulière : Chisato assise sur le dossier du banc, Hisae à côté de Miyu sur le banc et Yukari elle aussi sur le dossier du banc et dans cet ordre.
Elles se disputaient.
« Tu comptes utiliser Rei j’en suis sûre !! » S’exclamait Yukari.
« Cette idée est stupide !
- Ne nous mens pas Miyu !! Cette fille a le CV parfait pour le Shinma !! » Assura Chisato.
« Ne vous mêlez pas de ça, restez à l’écart ! Ce que je compte faire de Rei est mon affaire et pas la vôtre, » coupa Miyu d’une voix glaciale.
« Tu te fous de nous là ?! Rei est notre camarade de classe ! On ne te laissera pas la livrer en pâture à une âme perdue même si elle nous cause de gros probs’ cette âme !! » Grogna Yukari, bien consciente qu’elles n’étaient pas seules.
Miyu foudroya ses quatre amies du regard, la colère prenait possession d’elle, elle se leva brusquement et lâcha froidement en leur tournant le dos :
« Idiotes !! »
Les filles se levèrent à leur tour mais la froideur de leur amie les laissait muettes.
Miyu garda le dos tourné en fixant Rei du regard qui était de l’autre côté de la pièce, au fond à l’écart, recluse.
« Voyez comme elle est seule... Au fond de la pièce pitoyablement dans son coin en espérant que quelqu’un vienne à elle et la remarque. Mais la dure réalité des choses veut que jamais personne ne la voie, personne d’autres que les âmes perdues. »
Les filles étaient muettes de la cruauté de Miyu et de sa dureté beaucoup trop mature.
« Parce que les humains sont dépendants des autres ils les recherchent pour ne pas être seuls parce qu’ils ont peur d’être seuls. Mais certains d’entre eux sont éternellement ignorés jusqu’à la fin de leurs jours. Ceux là sont comme transparents... Pour toujours. Qu’on leur dise bonjour et ils sont surpris puis ravis de cette simple attention. Mais les bonjours pour eux sont rares... Maintenant en voyant le cœur de Rei si vous me dites que vous lui avez une fois adressé un simple bonjour vous mentirez honteusement. Alors ? Regardez. »
Les filles obéirent et fixèrent Rei, Rei seule, seule, seule, et désespérément ignorée de tous ici présent.
« Ne dites pas que vous la considérez comme une de vos camarades car vous ne la considérez tout simplement pas. »
Yukari fut la première à réagir et se planta devant Miyu en lançant : « Mais maintenant qu’ont l’a vue, ont peut tout changer !! »
Miyu détacha son regard de Rei et le plongea dans celui de Yukari.
« Non... » Chuchota t-elle, « demain vous l’oublierez. »
Yukari et Hisae durent se rendrent à l’évidence : Miyu avait raison, elles n’en doutaient pas une seconde, seule Chisato restait sceptique et elle avait bien l’intention de sauver Rei des griffes du Shinma et de Miyu.
Mais ce genre de chose se fait en solo, pensa t-elle.

***


Miyu retrouva comme prévu Rei, elle était prête et impatiente.
« On y va ? Il ne fait pas très beau mais ça ne fait rien : l’endroit où je compte t’emmener est un intérieur, » dit Miyu.
« Oh ? Je suis impatiente de le voir !! Je suis si heureuse de me balader avec vous !! » Rit Rei.
« Je sais, » sourit Miyu.
Elles commencèrent à marcher côte à côte en bavardant puis après un bon petit trajet, elles arrivèrent devant la salle de théâtre de l’école inutilisée, là où Miyu sentait encore l’aura de Minumi Fujisawa et du Shinma.
« Mais c’est la salle de théâtre ! » S’exclama Rei, « je ne savais pas qu’elle était si loin !! » Sourit t-elle.
Miyu sourit de la naïveté de son appât, la salle était juste à côté de l’école mais Rei avait papoté tant et si bien qu’elle n’avait pas remarqué que Miyu avait tourné un petit moment en rond pour ne pas éveiller ses soupçons en l’emmenant directement là-bas.
« Entres-y et attends-moi, j’ai une surprise pour toi que je dois aller chercher...
Rei devint rouge tomate et bredouilla : « Une surprise pour moi ?! Oh Miyu vous n’auriez pas dû !! Je ne mérite pas autant d’attention de votre part !
- Cesse de dire des sottises ! Entre et attend-moi à l’intérieur, je reviens tout de suite et de plus il va pleuvoir encore alors rentre, j’arrive. »
Miyu tourna les talons, Rei obéit et entra dans l’immense salle vide.
« Miyu est trop gentille avec moi, je n’arrive pas à croire qu’elle m’offre une surprise, ça fait si longtemps que je suis seule... »
Rei sursauta lorsque la lourde porte se referma à cause du vent d’après elle.
« Cet endroit est lugubre, qu’est-ce que Miyu veut qu’on fasse ici ? »
Elle se sermonna de cette question, elle n’avait pas à douter de la sincérité de la jeune fille.
Elle marcha au centre de la pièce et regarda tout autour d’elle.
« Cet endroit est malsain... » Chuchota t-elle.
C’est alors qu’elle sentit une présence derrière elle et se retourna pour se retrouver face à face avec la Shinma.
« Qui êtes-vous ?! » Hoqueta t-elle.
« Je suis ton amie jeune fille qui a malencontreusement fixé mon regard...
- Quoi ?! »
La Shinma tendit lentement une main vers Rei et du centre de sa paume des fils d’araignée sortirent pour voler vers Rei et s’enrouler autour de son corps !
« Non !! Arrêtez !! » Cria t-elle alors que les fils s’enroulaient autour d’elle à une vitesse incroyable étant déjà à la hauteur de ses épaules l’enlaçant comme un cocon.
« Ton âme et ton sang me seront des meilleurs mets... Sens ton esprit échapper à ton enveloppe de chair...
- Nooon !! Qui êtes-vous ?! Arrêtez !! » Hurla de plus belle Rei terrifiée.
La Shinma rit à gorge déployée en retirant le voile de son visage.
« Vois mon regard... Le regard de l’âme perdue Kumonotama !! »
Malgré elle Rei fixa les yeux noirs de la Shinma alors que les fils la rapprochaient de la Shinma.
« Shinma Kumonotama, » murmura Miyu en apparaissant derrière elle.
Kumonotama hoqueta et tourna la tête.
« Miyu...
- Tu es faite, je sais ton nom grâce à ton idiote fierté due à ta puissance.
- Tu n’es pas de taille contre moi, même si tu es de l’élite et avec mon nom ou pas !
- Ne cris pas victoire trop vite.
- Tu vas voir qui se fourvoie Miyu !! » Hurla la Shinma dans un rictus maléfique et en hurlant.
La Shinma se déforma horriblement, son corps de femme se modifia pour être celui d’une araignée noire géante qui arrivait à quelques centimètres du plafond !!
Une araignée des ténèbres !!

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:43

20 Des flammes dans les ténèbres

« Quoi ?! » Hoqueta Miyu.
« Voilà pour toi !! » Hurla le monstre en crachant de sa gueule des fils d’araignée.
Miyu sauta et resta suspendue en hauteur les bras étirés de chaque côtés, le contraste entre la noirceur du corps de Kumonotama et le blancheur du kimono de Miyu était saisissante.
« Je laisse cette idiote d’humaine tranquille pour l’instant, juste le temps nécessaire pour m’occuper de toi Miyu !
- Je vais me faire un plaisir de te combattre Shinma Kumonotama ! » Répliqua t-elle.
Elle invoqua sa flamme dans sa main droite et la pointa vers la Shinma.
« Il n’y aura pas de prochaine fois pour toi, prépare-toi pour les ténèbres Shin... »
Elle s’arrêta car elle vit que Chisato était entrée on ne sait comment par la grande porte, elle fit mine de l’ignorer espérant que la Shinma qui tournait le dos à l’entrée ne l’avait pas remarqué par son ouïe.
« Shinma Kumonotama, » termina t-elle.
Sa flamme se téléporta devant la Shinma, s’étendit devant elle en un mur de feu pour enfin afficher son nom.
Shinma Kumonotama : L’Araignée des Âmes.
« Kumonotama, » chuchota Chisato.
Mais elle avait repéré Rei, elle sortit son petit canif en bénissant son frère de le lui avoir offert et courut en tentant de faire le moins de bruit possible vers Rei.
« Ma petite Chisato c’est à toi de sauver la princesse d’une araignée géante et de mauvais poil avec en prime une chauve-souris dans le beffroi ! » Bougonna t-elle.
Elle arriva à Rei et entreprit méthodiquement de couper les liens.
Mais Kumonotama l’avait repérée depuis le début et se tourna vers Chisato qui hurla de peur.
« Toi... Tu n’es pas comme les autres humaines, » chuchota la bête à la jeune fille effrayée.
« Comment ? » Chuchota Chisato.
« Ca non elle n’est pas comme les autres et c’est pour ça que je t’interdis de la toucher !! » Hurla Miyu en se téléportant devant la Shinma et en croisant les bras l’air meurtrier.
« Miyu !! » Hurla Chisato.
« Tu viens t’offrir à moi Miyu ?
- Non, je viens pour te ramener d’où tu viens, ce n’est pas un endroit pour toi ici !
- Meurs !! »
Mais au lieu de diriger ses fils vers Miyu, elle les dirigea vers Chisato !!
« Non !! Chisato !! »
En un éclair elle se téléporta devant son amie et se retrouva saucissonnée à sa place.
« Tu es tellement prévisible Miyu ! » Rit la Shinma.
« Merde, » grogna t-elle alors que les fils la serraient à l’étouffer.
« Miyu !! Qu’est-ce que je fais ?! » Hurla Chisato au bord de la panique.
« Tu libère Rei et tu nous laisses faire !! » Hurla Yukari en se jetant sur l’araignée armée du katana de son père.
Hisae et Yukari étaient arrivées en renfort grâce à Larva car lui seul pouvait les faire entrer dans le théâtre scellé par la magie de l’araignée dont la défense n’étant pas parfaite justement.
Chisato obéit et trancha frénétiquement les liens de Rei tandis que Yukari transperçait de coups d’épée la Shinma, que Hisae lançait un sort d’immobilisation des personnes et que Larva volait déjà vers Miyu.
Mais la Shinma comptait bien garder son otage alors elle leva en l’air Miyu retenue à la Shinma par quelques fils qui servaient simplement de liens.
« Larva !! » Appela t-elle.
« Lâche-la Kumonotama !! » Hurla Larva en jetant son masque de manière qu’il vole en frisbee pour trancher les liens de Miyu mais plus rapide la Shinma déplaça son otage vers la droite et évita le tir.
Larva tenta le tout pour le tout en fonçant directement vers Miyu mais les réflexes de l’araignée étaient incroyables ! Il dut faire demi-tour pour ne pas se retrouver saucissonné à son tour !
« Miyu ! » Cria t-il fou de rage voyant que la jeune fille commençait à suffoquer.
Mais une pensée mal placée traversa son esprit : Miyu était très attirante dans le rôle de la princesse capturée par le monstre maléfique surtout avec ses fils d’araignée qui lui serraient le corps...
Hisae était totalement oubliée par la Shinma pourtant elle était la pièce maîtresse du plan express de Yukari, elle termina son sort :
« Puissante force du pouvoir occulte obéi-moi et immobilise mon ennemie ! »
Des lianes associées grâce à l’ironie d’Hisae à des fils d’araignées commencèrent à émerger du sol pour s’enlacer autour des huit pattes de la Shinma.
« Quoi ?! » S’exclama celle-ci.
« Larva maintenant !! » Hurla Yukari.
Elle est Larva s’occupèrent de trancher les pattes de l’araignée qui se retrouvait totalement paralysée.
Yukari comptait les secondes restantes du sort tout en jouant du katana :
- cinq, quatre, trois, deux, un...
Elle rengaina son arme et exécuta quelques flips arrières pour s’éloigner, la Shinma folle furieuse tirait des fils vers elle mais elle avait un instant de retard dans le tempo, Larva en profita pour libérer Miyu.
« Allez Miyu ce n’est pas le moment de tourner de l’œil, respire, il faut en finir avec elle vite ! » Lui murmura t-il.
« Larva va réceptionner les filles ! » Ordonna t-elle en hoquetant.
Larva obéit et juste au moment où Yukari se réceptionnait devant Chisato et Rei il les prit toutes les trois dans ses bras et Hisae aussi juste au moment ou elle allait être saucissonnée par l’araignée. Il disparut avec son précieux fardeau pour réapparaître dehors.
« Miyu !! » Hurla Chisato alors que Larva les déposait à terre.
« Occupez-vous de votre camarade Chisato, » fit-il en désignant Rei inconsciente.
« Son âme s’est perdue ? » Demanda Yukari.
« Non et je ne sais pas par quel miracle. »
Sur ce il s’évapora encore pour réapparaître au côté de Miyu qui était dans les airs en évitant par une série de téléportations et de vols, les fils de l’araignée cul de jattes mais têtue puisqu’il lui aurait suffit en l’absence de Larva de tenir Miyu encore une fois dans ses fils.
Larva s’aperçut que Miyu « jouait » avec la Shinma quasiment vaincue.
« Miyu, » il n’est pas nécessaire de la tourmenter !
Mais Miyu riait d’un rire cristallin car la vitesse des réflexes de la Shinma avaient fortement diminuée à cause de ses pattes manquantes : Kumonotama manquait sa cible de trois secondes.
« Miyu ! »
Elle prenait un malin plaisir à jouer avec Kumonotama en prenant certaines postures aguichantes et en prenant le temps d’adresser un clin d’œil coquin à Larva qui sourit malgré son impatience.
« Kumonotama n’est plus rien maintenant, et ça elle le sait ! » Lança t-elle méchamment en s’éloignant pour se poster devant Larva le dos tourné, elle invoqua son orbe de cristal et la serra contre son cœur tout en appelant à elle son monde spirituel.
« Je te hais Miyu !! » Tança la Shinma en étant obligée de reprendre apparence humaine et d’être à genoux épuisée.
Miyu rit et répliqua qu’elle n’irait nulle part parce qu’elle ne lui permettait pas, que le seul endroit où elle devait aller maintenant était le monde froid et obscur des ténèbres.
« Maintenant ma jolie flamme va te ramener... » Chuchota t-elle en tendant à la Shinma l’orbe.
« Tu veux que je rentre par moi-même volontairement ?! » S’étonna la Shinma.
« Oui, parce que tu as été une adversaire formidable et que je te laisse ton honneur et ta fierté en te donnant le choix de partir volontairement ou dans la souffrance.
- Jamais je ne m’abaisserai à partir sans te combattre Miyu !! Ce que tu considères comme un honneur est une insulte !! » Hurla la Shinma.
« Tant pis pour toi... Larva ! Ramène aux ténèbres cette âme perdue !! » Ordonna Miyu en jetant sa flamme sur la cible alors que la Shinma se jetait sur elle.
Larva apparut entre la Shinma et la jeune fille vampire et trancha la gorge de la première prenant feu de ses griffes.
« Miyu... Princesse héritière de la lignée des vampires... Je te mau... »
Mais avant qu’elle ne termine sa malédiction, Larva lui trancha la tête !
Elle s’effondra à terre.
Miyu écarquilla les yeux en fixant la tête déformée par la haine de la Shinma dans le brasier, une vision d’horreur qui allait lui valoir un ou deux cauchemars.
« Pourquoi l’avoir tuée Larva ? Elle aurait pu tout simplement retourner aux ténèbres ! Tu as horreur qu’on dise mon rang ou quoi ?! » Plaisanta t-elle.
« Elle voulait te maudire Miyu.
- Mais ce ne sont que des mots, » s’étonna t-elle.
« Tu te trompes, lorsqu’on énumère le statut précis de quelqu’un pour ensuite lui dire qu’on le maudit c’est bel et bien une malédiction qui est lancée, mais ce genre de sortilège est uniquement accessible aux Shinma de ce style.
- Ah bon. »
Petit silence.
« Tu n’es pas blessée ? » Demanda Larva.
« Non, » mentit-elle, « mais viens il faut rejoindre les filles.
- Oui. »

21 Le plan express de Yukari

« Comment est-ce que vous êtes arrivées tout à l’heure ? » Demanda Miyu aux quatre filles alors qu’elles étaient autour de Rei toujours inconsciente.
« Nous on est venues grâce à Larva ! » Fit fièrement Yukari :

***


« Hisae qu’est-ce qu’on fait ? » Demanda Yukari à Hisae alors qu’elles avaient suivi Chisato jusqu’à la salle de théâtre et s’étaient cachées derrière un buisson.
« Si c’est ici que Miyu va appâter la Shinma et que Chisato y est entrée alors que la magie lui en interdit l’accès d’après ce que je ressens alors comment nous on va entrer ?
- Comment Chisato peut-elle entrer ?!
- Je sais pas mais je sais que même mes pouvoirs magiques ne me permettent pas de transpercer ce bouclier magique.
- Mais alors Chisato a des pouvoirs cachés ?! Et... Regarde c’est Larva là-bas !! »
Les filles virent effectivement Larva tentant de percer le bouclier, elle se levèrent et coururent vers lui.
« Larva !!
Entendant son nom, le Shinma se retourna et il était masqué.
« Yukari ? Hisae ?
- Miyu est là-dedans avec Chisato !! » Dit Hisae.
« Il faut que je rejoigne Miyu, je me suis souvenu de la particularité de ce genre de Shinma : elle aspire l’âme de ses victimes.
- Si ce Shinma est si puissant on ne peut pas vous laisser toi et Miyu et surtout Chisato tous seuls !! » S’exclama Yukari, on vient avec toi parce que je crois qu’on va pas être trop de cinq pour l’avoir. »
Larva acquiesça même s’il savait que Miyu allait le tuer s’il laissait les deux jeunes filles prendre part au combat.
« Mais on ne peut pas y aller sans un plan !! » S’insurgea Hisae.
La fine équipe entendit le rugissement de la Shinma, Larva murmura :
« Kumonotama... L’Araignée des Âmes... Miyu est en grand danger ! La Shinma est une araignée des ténèbres des plus puissantes de sa lignée !
- Grosse comment ? » Demanda Hisae l’air songeur.
« Elle est presque aussi haute que le bâtiment, » répondit Larva.
« Ok, j’en ai un de plan, Larva il faut que tu me téléportes chez moi pour que j’aille prendre l’épée de mon père, un très beau katana qui tranche bien si tu me suis, et ensuite on va chez Hisae pour qu’elle nous trouve un sort assez puissant pour immobiliser l’engin que peut être une araignée de cette taille ! Allez go !! On n’a pas de temps à perdre !! »
Larva réfléchit vite et obtempéra car combattre une araignée des ténèbres seul et en improvisant revenait de la pure folie !
« Très bien allons-y. »
Il prit les deux jeunes filles dans ses bras, disparut et réapparut quelques instants après avec tout l’attirail souhaité : le katana de Yukari et le sortilège d’Hisae.
« Bien ! » Fit Yukari, « des questions ? Hisae combien de temps ton sort va durer ?
- Une minute seulement.
- Hum, c’est serré mais on fera avec, Larva quand le sort de Hisae sera lancé il faudra que l’on se poste des deux côtés de la Shinma pour lui trancher les pattes pendant qu’elle sera immobilisée mais il faudra savoir où...
- En est le temps du sortilège pour se replier à temps, » termina t-il.
« Mais c’est qu’on est bon en stratégie !! » Lui lança t-elle.
« Heu, Yukari en matière de stratégie je crois qu’il a eu droit à des cours intensifs... » Murmura Hisae se retenant de pouffer.
« Larva c’est à toi de jouer : fais-nous entrer.
- T’as pas honte de lui donner des ordres ?! » Chuchota Hisae à l’oreille de son amie, « t’exagères Yukari !!
- On est dans la panade Hisae ! On n’a pas le temps de faire dans la dentelle !! » Répliqua t-elle.
« Il y a une énorme faille dans sa défense, nous pouvons entrer.
Larva prit les deux jeunes filles dans ses bras et disparut.

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:44

***


« Bravo Yukari !! » Fit Chisato en applaudissant.
« Mais ce que j’aimerais savoir c’est comment tu as fais pour entrer Chisato et surtout qu’est-ce que tu faisais ici ? » Demanda Hisae.
Chisato ne répondit pas et se tourna vers Miyu, respira à fond avant de débiter à toute vitesse en baissant la tête et en demandant pardon : « Je ne voulais pas que tu te serves de Rei comme appât alors je vous ai suivies pour faire capoter ton plan je suis vraiment désolée Miyu !! »
Miyu ne répondit pas mais sourit au grand étonnement des filles.
« Tu as tellement bon cœur Chisato !
- Tu ne m’en veux pas ??
- Non, en d’autres temps j’aurais été fâchée mais je t’aime tellement que je ne veux pas me fâcher.
- Miyu, la nuit tombe, » remarqua d’une voix douce Larva en s’approchant derrière elle.
« Larva comment ça se fait que l’âme de Rei n’a pas été aspirée par Kumonotama ? » Demanda t-elle.
« Quelque chose a dû l’obliger à se battre ou alors elle a quelques pouvoirs.
- Je peux peut-être éclairer votre lanterne, » proposa Hisae en levant la main.
« Hum ?
- Peut-être que c’est toi Miyu qui l’a sauvée, elle s’est peut-être raccrochée au fait qu’elle s’était enfin trouvée une amie ? »
Miyu plissa les yeux, elle n’était pas digne de cette affection puisqu’elle s’était seulement servi de Rei en lui faisant croire qu’elle voulait être son amie.
« Miyu... » Chuchota Rei en reprenant conscience.
Hisae haussa un sourcil l’air de dire ’j’avais raison’.
« Et bien, on se réveille ? » Fit Chisato.
« L’araignée...
- T’as abusé du café c’est tout, » fit-elle.
Rei s’assit et posa une main sur sa tête.
« Non, j’ai ressentis des énergies négatives et cette femme était une araignée... »
Les filles s’interrogèrent du regard.
« Comment ça ? » Fit Hisae.
« Je suis une fille de prêtre, » lâcha trop vite Rei, « oups !! »
« Une fille de prêtre ?! Pas étonnant que tu aies ressenti des énergies maléfiques et vu en la femme l’araignée des ténèbres !! Purée t’es supra réceptive !! » S’exclama Chisato !
« CHISATO !! » Hurlèrent Yukari et Hisae.
« Ben quoi ?! Ah !! Oups !!
- Comment ?? Vous saviez que cette femme... » Fit Rei.
« Nous... nous sommes... Heu des détectives... Oui !! Nous sommes la fine équipe de Scoubidou, les détectives de l’Etrange et de l’Inconnu !! » Balança Yukari.
« Oui !! » Renchérit Chisato, « chacun son petit rôle quelque peu modifié : Hisae la sorcière, Yukari les gros bras et Miyu le cerveau.
« Et toi Scoubidou, » rajouta Yukari.
- Oui !! Et moi... Quoi ?! »
Les cinq filles éclatèrent de rire.
« Moi aussi je peux en faire partie ? » Demanda Rei.
Silence de mort.
« Oh, je vois vous ne voulez pas de moi alors... c’est pas grave...
- Tu peux en faire partie !! » Lança Chisato.
« Comment ? »
Les autres étaient éberluées.
« Et bien tu...
- Tu ne peux pas, » contredit Miyu d’un ton catégorique.
Les filles furent choquées.
« Pou... pourquoi Miyu ? » Sanglota Rei.
« Parce que j’ai une surprise beaucoup plus belle pour toi.
Miyu se leva et écarta les bras, son monde rouge et noir apparut.
« Miyu ?!
- Nous sommes seules Rei, toi et moi parce que je veux te donner mon cadeau en tête-à-tête.
- Quel cadeau ??
- Un rêve éternel où tu seras la vedette, où tu seras entourée d’amis.
- Un rêve ? J’ai toujours voulu te rencontrer... » Chuchota Rei en s’approchant de Miyu et en souriant.
« Comment ?
- Tu es Miyu, la princesse vampire qui garde l’entrée au monde des Ténèbres. Tu es celle qui boit du sang en donnant un rêve aux humains désespérés...
- Comment tu sais cela ??
- Parce que je t’ai toujours cherchée Miyu, pour que tu m’offres un rêve mais je n’ai jamais osé te le demander.
- La solitude te ronge ?
- Oui... Miyu, bois mon sang, offre-moi un rêve, je souffre trop de ma solitude je veux en être libérée !! »
Rei commença à sangloter.
Miyu s’approcha d’elle et saisit son visage entre ses mains en chuchotant :
« Ne pleure plus Rei, je vais exaucer ton souhait, je vais t’offrir le rêve éternel...
- Miyu, se fut un plaisir de te rencontrer... Je t’aime beaucoup.
- Moi aussi.
- Même si tu m’as utilisée en appât... »
Miyu sursauta.
« Je ne suis pas naïve... »
Miyu sourit.
« Ferme les yeux Rei... »
Elle s’exécuta et sentit que Miyu s’agenouillait alors elle fit de même, Miyu planta ses crocs dans le cou de la jeune fille qui sourit de bonheur pour la première fois depuis bien longtemps.
Miyu se délecta du sang de Rei, elle sentit que la jeune fille glissait ses doigts entre les siens quand enfin rassasiée la jeune fille vampire retira ses crocs du cou de sa victime qui dormait à présent le sourire aux lèvres.
« Bonne nuit Rei, » chuchota t-elle en saisissant une de ses orbes qui se mit à briller d’une lumière blafarde et douce, « tu es en sécurité à présent... dans un rêve éternel. »

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Miyu
Princesse vampire
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   Lun 4 Juil - 21:48

22 Le Miroir de l’Âme

Miyu réapparut avec le corps endormi de Rei, les filles virent aussitôt les marques de morsure sur son cou.
« Pourquoi ? » Demanda Chisato alors que Miyu était debout pelotonnée dans les bras de son serviteur.
« Je lui ai offert un rêve éternel.
- Pour te débarrasser d’elle ?!
- Non, parce qu’elle le voulait depuis le début. »
Les filles ne doutèrent pas de la sincérité de leur amie qui disparut une nouvelle fois, elles ramenèrent Rei chez elle alors que ses parents étaient absents puis rentrèrent chez elles à leur tour.

***


« Arrête !! Larva attend-moi !! » Hurlait Miyu en courant dans les ténèbres de son cauchemar.
Plus Miyu courrait vite plus son serviteur s’éloignait d’elle.
Et puis au bout d’un moment... Il disparut dans les ténèbres.
« LARVAAA !! » Hurla t-elle en tombant à genoux.
Elle sentit toute sa peine et sa solitude l’enlacer et l’étouffer. Sans Larva elle n’était plus rien d’autre qu’une gamine effrayée par son destin et par les ténèbres de sa propre âme.
« Larva... » Pleura t-elle en tremblant, « Larva j’ai peur sans toi... Larva reviens, reviens auprès de moi ne me laisse pas toute seule... Pas encore non !! Ne m’abandonne pas encore une fois Larva pitié !! Larva... »
Elle pleura en chuchotant le nom de Larva.
« Larva je n’ai plus que toi en ce monde, tu es tout ce que j’ai... Larva ne m’abandonne pas... »
Les ténèbres commencèrent à s’éloigner d’elle sans qu’elle s’en aperçoive.
« Larva... je... tu es... dans mon cœur... parce que tu es ma seule consolation en mon triste destin, ma seule joie... Larva ne me laisse pas... »
Les ténèbres finirent par s’immobiliser et des pétales de fleurs de cerisier roses virevoltèrent du ciel sur Miyu qui pleurait toujours en appelant Larva.
Soudain elle sentit des mains douces lui caresser le visage. Des mains de fille longs et fins.
« Miyu, cesse de pleurer c’est fini... » Chuchota la jeune fille en serrant Miyu contre son cœur.
Miyu reconnut la jeune fille puisqu’elles partageaient le même sang, puisque cette douce jeune fille était sa fille.
« Yui... » Murmura t-elle en levant les yeux vers sa tendre sœur.
« Bonsoir Miyu, » sourit tendrement Yui en caressant les cheveux de sa mère de sang.
Miyu et Yui, la Shinma et la Shi, les deux princesses vampires, sœurs, mère et fille, tout ça grâce au sang.
« C’est toi Yui qui a lancé ce sort ?? » Hoqueta Miyu en se relevant avec sa sœur, « pourquoi ?? »
« Parce que nous avons le même sang Miyu et qu’il me chuchotait que ton cœur devenait de pierre, alors j’ai voulu éviter un tel événement en brisant la glace qui l’entourait parce que tu t’éloignais de plus en plus de moi en n’ayant plus de sentiments. Mais je ne pensais pas que le sortilège devait être aussi cruel pour briser cette glace. Je ne voulais pas te faire souffrir autant.
- Yui... »
Sa très chère Yui était une adorable enfant douce et naïve, jolie et gentille. Elle avait en tant que vampire des yeux rouge rubis. Ses longs cheveux noirs qui lui arrivaient aux épaules et tombaient librement dessus sans aucun ornement et sa frange lui masquait le front pour souligner ses yeux rouges et la pâleur de sa peau. Aussi grande que Miyu, elle portait un kimono rose pâle sur kimono rouge plus long, une ceinture rouge large lui serrait la taille et était nouée derrière son dos. Par-dessus son kimono elle portait une longue veste grise ornée d’un large ruban rouge pour que ce ruban supporte la grande capuche de la veste. Ce ruban noué derrière son dos entourait ses épaules et les pans de l’élégant nœud étaient si longs qu’ils arrivaient presque aux chevilles de la jeune fille. Tout cela faisait le plus grand effet et présentait Yui comme une magnifique apparition de douceur.
« Grand-mère m’a toujours dit que la solitude était un jardin où les fleurs qui y poussent n’ont pas de parfum. Et je ne veux pas que ma fleur favorite perde son parfum même s’il est triste. Je veux que tu aies une parcelle de bonheur Miyu, une parcelle de parfum.
- Ma Yui... » Murmura Miyu en tendant une main vers Yui et en entrelaçant ses doigts avec ceux de sa petite sœur.
« Et ta source de consolation Miyu tu sais qui c’est... Tu l’as dis et c’est pour ça que les ombres du sortilèges se sont dissipées.
- Larva...
- Oui, » sourit Yui, « bye bye Miyu... »
Yui disparut dans une danse de pétales de fleurs de cerisier.
Miyu attrapa au vol un pétale et le fixa en souriant légèrement.
« Bye bye. »
Puis une lumière blafarde éclata.

***


Miyu ouvrit les yeux, elle était dans les bras de Larva sur le toori qui était la Porte du Monde des Ténèbres, la Mer des Esprit était calme ce soir.
« Miyu, qui a t-il ? » Demanda Larva en baissant la tête vers elle.
« Je sais qui a lancé le sort du Miroir.
- Qui ?
- Ma chère et tendre Yui...
- Pourquoi ?
- Parce que la solitude est un jardin où les fleurs qui y poussent n’ont pas de parfum, » répondit Miyu mystérieusement.
Larva ne demanda pas d’explications, il n’en avait nul besoin, il entoura ses bras autour du dos de la jeune fille.
« Aïe ! » Fit-elle.
Larva retira vivement son bras.
« Tu es blessée !
- C’est rien... »
Larva saisit le menton de la jeune fille entre ses doigts et la força à lever la tête vers lui.
« Miyu, les fils des araignées des ténèbres peuvent être toxiques, laisses-moi voir. »
Elle le fixa longuement et Larva se sentit mis à nu sous les yeux dorés, puis il y vit la tendresse y briller et une confiance absolue.
Miyu se leva et vola en très légère suspension en tourna le dos à Larva, elle dénoua sa ceinture rouge et dénuda ses épaules et une partie de son dos meurtri par les fils d’araignées.
« Regarde, » fit-elle en tournant la tête pour lui sourire mystérieusement.
Larva s’approcha et examina les longues estafilades dont le sang avait séché, mais il y vit des croûtes de vert : le poison des fils.
Il écarquilla les yeux.
« Miyu !! Kumonotama était une grande araignée des ténèbres !! Comment as-tu fais pour expulser le poison de ton corps ?! »
Elle se moqua de lui en pouffant de ravissement.
« Je n’avais pas envie de mourir tout de suite, » répliqua t-elle en se retournant et en ramenant sur ses épaules son kimono, « pas alors que je viens d’accepter quelque chose. »
Elle noua sa ceinture et enroula ses bras autour du cou de Larva en le fixant dans les yeux. Elle lui sourit et approcha ses lèvres de celles de Larva, le cœur du Shinma battait vite malgré son calme apparent. Miyu effleura ses lèvres mais lorsque Larva allait l’embrasser elle se dégagea pour lui chuchoter à l’oreille : « Larva... Tu es ma source de consolation, celui qui apaise ma souffrance... On restera toujours ensemble. N’est-ce pas ? »
Larva sourit et serra la jeune fille vampire plus fort contre son cœur.
Quel amour étrange que celui qu’un Shinma d’occident entretien avec la princesse vampire gardienne des ténèbres qu’il aurait dû tuer...
Quel amour étrange, mais quel bel amour...
Parce que pour la première fois depuis son éveil il sentit que Miyu était heureuse.
Son âme remerciant le destin de lui avoir donné Larva.

23 Epilogue

« Alors Miyu ? Tu sais qui a lancé le sort sur toi ? » Demanda Chisato alors que les filles étaient autour de leur cerisier favori avec un beau soleil, allongées à l’ombre.
« Oui, c’est Yui et je l’en remercie.
- Hein ?! » S’exclamèrent les filles en cœur.
Miyu garda le silence et fixa les fleurs de cerisier de ses yeux dorés tandis qu’une légère brise soufflait et jouait avec ses cheveux.
« Grâce à elle je ne serai jamais comme Reiha et je serai pour toujours la princesse vampire garante du repos des âmes des ténèbres. Pour l’éternité. »
Yukari, Hisae et Chisato regardèrent leur mystérieuse amie.
« Merci Yui !! » S’exclama Chisato vers la fleur que fixait Miyu.
Chisato s’exprimait pour Yukari et Hisae aussi.
La fleur fut arrachée par la brise et ses pétales volèrent dans le ciel. Comme si Yui leur répondait...

***


« Bonsoir,
Regarde au loin le flot de l’éternité...
Tes larmes et ces larmes de sang ne font plus qu’une.
Je suis Miyu... Vampire Miyu...
Une place de répit pour détruire la coupe de solitude.
C’est le royaume... du rêve éternel.
Bonne nuit... »

FIN


Pouvoir du nostalgique, des clins d'oeils à Buffy et à Sailor moon, transforme moi !! MDR
Voui comme ça

_________________
Vampire Miyu Shakuhachi

Guardian of the Human heart's darkness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/khanshah/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vampire Miyu] L'amour ambigue des vampires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre des Rêves :: La Porte des Mondes : Antre des Rêves :: La galerie des fans-
Sauter vers: